Petite virée dans les Balkans

Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Bonjour à tous !

Nous voici de retour d'une petite virée de 3 semaines dans les Balkans avec au programme une rapide incursion en Bosnie, un passage par le Monténégro, l'Albanie en plat de résistance avec un contournement par la Macédoine du nord. Quelques images et impressions de notre balade au fur et à mesure du tri des photos.

Partis de Valloire au matin de bonne heure, nous traversons d'une traite le nord de l'Italie pour poser gentiment un premier bivouac bucolique en Slovénie.

Image

Image

On ne s'attarde pas en Croatie, objet d'un précédent voyage, pour faire notre entrée en Bosnie Herzégovine par la ville de Bihac. On y fait un arrêt buffet car il est midi. L'occasion d'une petite balade dans la ville un peu amorphe (il fait très chaud), où l'on trouve pêle mêle une ancienne église (1266) transformée en mosquée, une autre église dédiée aux courants d'air et repaire d'ados en pleine poussée de testostérone, une vieille tour. Rien de bien folichon et de toute façon je n'ai aucune image suite à un caprice de mon appareil photo.
Cette ville s'est développée depuis le Moyen Âge grâce à la rivière Una, dont le nom signifie "l'unique" en raison de la pureté légendaire de ses flots. C'est cette rivière que nous avons choisi de longer dans les prochains jours. Pour l'instant nos estomacs crient famine.

Image

Image

Étape suivante sous une météo capricieuse alternant averses et éclaircies, les spectaculaires chutes Strbacki Buk sur la rivière Una. Un site exceptionnel au bout de 14km de piste très sympa. Arrivés sous une grosse averse qui a fait fuir tout le monde, on est descendu quand même et on s'est retrouvé seuls sur le site quand le soleil a refait son apparition. Ce soir camping le long de la Una, pas de bivouac, région très touristique. A l'auberge on parle allemand et ça se retrouve dans le format des bières servies !!!

Image

Image

Image

Image

Image

Beaucoup de moulins aujourd'hui disparus étaient installés sur le cours de la rivière.


Départ du camping, où les emplacements ont une taille confortable, dans un matin brumeux en direction de Martin Brod, petit village pittoresque, pour admirer de nouvelles cascades sur la Una ainsi qu'une machine à laver écologique, elle fonctionne avec le courant.

Image

Image

Image

Image

Le soleil daigne enfin faire son apparition alors qu'on traverse une jolie vallée piquetée de villages de poche. Dans l'un d'eux, la fête bat son plein, la route déjà étroite est envahie de véhicules garés dans tous les sens, des jeunes affluent en costumes traditionnels, le volume de la musique est à son maximum et sous la tente dressée pour le repas s'entassent des dizaines de caisses de bière. On se dit que c'est le moment de passer avant que les conducteurs ne reprennent le volant après les avoir consciencieusement éclusées !!!

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Avant la ville de Jajce, à Mlincici, un groupe d'anciens moulins à eau construits par les habitants autour du lac Plivsko, début du XXe siècle. Les moulins ne sont plus en activité et un parc a été aménagé tout autour. C'est dimanche, beaucoup de familles y viennent pique-niquer, pêcher ou se baigner dans le lac.

Image

Image

Image

Image

Le temps se couvre à nouveau. Nous ne nous arrêterons pas dans Jajce où les sens de circulation sont un peu compliqués, où par deux fois on ne nous autorise pas à nous garer sur les parkings de la ville, nous finirons par abandonner, juste le temps de prendre à la volée 2 minarets en bois peu courants.

Image

Image

A Travnik, l'orage gronde et il tombe quelques gouttes. La ville est un haut lieu de l'Islam en Europe et on y compte un nombre impressionnant de minarets. Ce qui m'intéresse c'est la mosquée colorée qui date de 1817 et qui constituait le centre de la ville commerçante. L'autre élément particulier de la mosquée, ce sont ses arcades du rez-de-chaussée, elles aussi colorées, qui furent conçues en 1757 pour abriter un marché couvert aux textiles avec 10 boutiques placées sous la salle de prière permettant d’abriter de riches étoffes et autres marchandises précieuses. Lors de la reconstruction de 1816-1817, les boutiques furent conservées. Avec cette architecture mêlant aussi intimement le profane et le sacré, c’est l’unique mosquée de ce type ayant survécu dans le pays. La forteresse, imposante, domine la ville. C'est aussi la ville natale d'Ivo Andric, prix Nobel de littérature en 1961.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Il est temps de chercher un bivouac, le relief montagneux ne nous facilite pas la tâche. Au niveau d'un col, une piste forestière et hop, cette petite clairière champignonesque paraît tout à fait convenable. Le temps d'ouvrir la cellule et la pluie se remet à tomber.

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (4 au total) :
euro6 (lun. 19 sept. 2022 16:55) • Landenvadrouille (lun. 19 sept. 2022 17:39) • Txomin (mer. 21 sept. 2022 10:23) • LumaRodeur (dim. 25 sept. 2022 14:17)
Avatar du membre
Ed et Nad
Messages : 1092
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 14:20
Localisation : Juvignac

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par Ed et Nad »

Merci à toi pour ce début de reportage, j'aurais bien pris un bain dans l'Una avec séance de massage sous les cascades !!!
Edmond
Toyota Hilux 3L D4D BVA 2008 Gazell' V1 grand raid
Avatar du membre
euro6
Messages : 3819
Enregistré le : ven. 26 nov. 2010 21:13
Localisation : Rouen

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par euro6 »

Bonjour,

encore une belle destination proposée par Ivecogitation que nous allons suivre de près car nous avons choisi nous aussi les Balkans pour notre virée cet été.
Toyota Hilux DC et Modulidea Mocamp "light" auto-aménagée

Ils n'auront pas notre haine.
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

On se réveille dans la brume. Notre idée est de choisir un point haut pour avoir une vue sur le lac Ramsko. Le résultat : une magnifique mer de nuages à la place du lac :lol: .

Image

Depuis que nous sommes en Bosnie, nous sommes épatés par la verdure : du vert de chez vert partout, de l'eau dans les cascades, dans les rivières, on se dit que la sécheresse n'a pas sévi par ici... jusqu'à ce que le lac nous apparaisse : quelques flaques d'eau au milieu de taches de prairies jaunies :nono:

Image

Image

Image

Le soleil est revenu, direction Mostar. Nous y arrivons vers midi. Il fait très chaud et c'est blindé de monde. On a du mal à circuler sur le fameux pont 😬. Il parait très neuf car il a été reconstruit entièrement après la guerre, ainsi que pas mal d'autres bâtiments. C'est la cohue dans les rues de la vieille ville où on peut trouver toutes les chinoiseries habituelles dans les magasins de souvenirs. Pourquoi avoir installé cette base nautique aux canots multicolores juste sous le pont :rougefaché: ? Nous admirons la témérité des plongeurs qui se jettent dans le fleuve depuis des hauteurs impressionnantes. Le temps de s'installer dans un bouiboui à l'écart du centre où une mama nous sert une généreuse assiette de spécialités, et l'orage éclate. Bourrasques et pluie torrentielle, nous nous réfugions dans le musée qui n'aura jamais fait autant d'entrées ce jour-là. L'occasion de découvrir les ravages de la guerre dans les années 90 ainsi que l'état du pont lors de la guerre de 39 45. :pleur4:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Sur la route : quand la Buna se jette dans la Neretva, ça donne de jolies cascades horizontales :photo:

Image

Image

A une quinzaine de kilomètres de Mostar, nous faisons un arrêt à Blagaj pour y admirer la source (exsurgence) de la Buna et le tekké le plus célèbre des Balkans. Ce "couvent soufi" est le plus beau des 5 tekkés ottomans subsistant dans le pays. Son emplacement sous une falaise de 200 m de haut est exceptionnel. C'est un lieu de pèlerinage pour les Chiites et les Sunnites du monde entier. Tombé dans l'oubli durant la période communiste il fut réinvesti par la communauté musulmane à partir de 1974. Depuis sa création, le bâtiment a subi de nombreux dégâts notamment à cause des chutes de rochers et de branches provenant de la falaise. L'endroit serait effectivement extraordinaire s'il n'était pas envahi de restaurants dont les terrasses empiètent même sur la rivière. Pour trouver le sentier qui permet d'avoir une vue sur l'ensemble, il faut zigzaguer entre les tables et dénicher le chemin entre la cuisine d'un établissement et le local à poubelles d'une autre. Désolant... Au pied de la falaise se trouve la grotte d'où surgissent les eaux de la Buna, qui servait déjà d'abri aux hommes préhistoriques du néolithique. Il y a 2 grottes et la 1ère peut s'explorer avec un canot pneumatique qui ne cesse de faire des allées et venues le long de son câble.

Image

Image

Image

Image

Image

Sur la route, jolies vues sur le village de Pocitelj dont l'architecture témoigne de la succession de différentes ethnies au cours des siècles : château médiéval, maisons de style ottoman entre autre, haut donjon pour surveiller la vallée. Durant les années 60, un grand nombre d'artistes y séjournent et en font un des foyers culturels les plus dynamiques de l'ex-Yougoslavie. Entièrement détruit lors de la guerre de 92-95, il a pratiquement retrouvé son aspect d'antan grâce à un vaste programme de restauration.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Nous terminerons la journée en allant admirer les chutes de la Kravica qui ont un petit air de Plitvice. Arrivés sur le parking, nous sommes alpagués par une hôtesse qui nous propose un safari tour dans des Pinzgauer 6x6 hors d'âge où on arrive à se caser à 12 sur 2 banquettes en bois... on descend vers les cascades qu'on a du mal à distinguer entre les parasols des restaurants dont les terrasses avancent carrément dans le bassin à grands coups de remblai. Apparemment, la préservation de la zone humide n'est clairement pas une priorité. Dommage car les chutes sont jolies. On repart un peu déçu, heureusement on trouve un bivouac sympa avec douche, sanitaires et restauration à notre manière 😄. Le beau temps est revenu, pour la première fois on peut sortir la table et les chaises pour manger dehors :taré1:

Image

Image

Image

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (7 au total) :
Ed et Nad (lun. 19 sept. 2022 16:14) • fifitoy (lun. 19 sept. 2022 16:37) • euro6 (lun. 19 sept. 2022 16:56) • majelan (lun. 19 sept. 2022 16:59) • Txomin (mer. 21 sept. 2022 10:26) • sakapus (dim. 25 sept. 2022 16:52) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:33)
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Le lendemain matin, nous entreprenons un tour de la zone humide d' Hutovo Blato, réserve ornithologique. Bon. Mais on voit surtout des canards. Des canards qui flottent, des canards qui palment, des canards qui plongent, des qui atterrissent et des qui décollent... Ah oui, il y a aussi des vaches (à eau?), mais elles, elles broutent et quelques cormorans qui sèchent étendus entre deux branches. Heureusement, le cheminement est sympa entre petites routes au milieu des zones cultivées et une piste de cocagne où il suffit de tendre le bras à travers la vitre pour cueillir des figues, des grenades et des mûres qu'on mange illico histoire d'avoir les doigts bien collants et des petits grains plein les dents.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Le monastère Trvdos. Noté comme incontournable avec un pedigree long comme le bras allant des Romains aux Orthodoxes en passant par la mère de l'empereur Constantin, il est surtout doté d'une belle et grande boutique où l'on peut acheter le vin produit par le monastère vendu comme le meilleur de Bosnie Herzégovine. Nous en prendrons 2 bouteilles pour tester... à voir... avant d'arriver à Trebinje, le long du canal, se dressent de nombreux moulins. En fait de moulins, ce sont plutôt des roues à aubes qui servent à remonter l'eau dans des canaux d'irrigation pour les cultures. La plupart ne sont plus en activité.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Le temps n'est vraiment pas sympa, on voit encore arriver en galopant d'énormes nuages noirs depuis le fin fond du ciel. On décide de profiter de la lumière qu'on a encore pour faire un tour dans Trebinje. Bon ça va être vite fait : ça se résume à 2 maisons traditionnelles flanquées de l'inévitable restaurant et du pont Arslanagic datant du XVIe siècle. Ce pont, en partie détruit durant la seconde guerre mondiale à été reconstruit à l'identique et déplacé 5km en aval en 1972 suite à la construction d'un barrage hydroélectrique. Le pont est magnifique, mais pourquoi avoir choisi l'emplacement juste derrière pour y coller un hideux cube en béton dont la construction est en panne et qui ne sera peut être jamais fini :triste1:

Image

Image

Avec tout ça, on n'a toujours pas mangé !! Après moultes tentatives avortées sur des pistes à tas d'ordures, nous trouvons enfin un endroit agréable. Il est 16h, comment appelle-t-on un déjeuner pris à l'heure du 4 heures 🤔 ? L'orage gronde mais passe à côté cette fois-ci.

Image

Cap au nord, il est temps de prendre la route vers le parc de la Sutjeska. C'est le plus ancien parc national de Bosnie et il abrite une des dernières forêts primaires d'Europe. Les hêtres sont gigantesques et on y trouve des pins noirs endémiques accrochés aux parois rocheuses. La route est magnifique, les paysages grandioses, adieu les restaurants parasites et les constructions moches en béton. Petite parenthèse spéciale pour Anne avec le monument dédié à la victoire de la Sutjeska, séquence copié-collé :
Installé à mi-pente dans la vallée de la Sutjeska, ce monument est l’une des œuvres les plus fortes de la période socialiste à travers toute la Yougoslavie. Le monument en lui-même est impressionnant. Il bénéfice en outre d’un cadre magnifique et verdoyant au pied de sommets dépassant 1 200 m d’altitude. Il s’agit d’un édifice de style moderniste rendant hommage aux partisans tombés lors d’une grandes « retraites victorieuses » des partisans de Tito au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Aussi appelé « monument de Tjentište » (Tjentište spomenik - Тјентиште споменик), l’œuvre fait partie du vaste complexe mémorial de la Vallée des Héros composé de différentes installations à travers le parc national.
Bataille de la Sutjeska – Entre le 15 mai et le 16 juin 1943, la vallée a vu s’affronter environ 22 000 partisans de Tito et 127 000 hommes des forces de l’Axe (allemands, italiens, croates et bulgares) appuyés par 300 avions. Connue sous le nom de Fall Schwarz (« boîte noire » en allemand) et de « cinquième offensive » côté yougoslave, cette opération commanditée par Hitler avait pour but d’encercler et d’anéantir définitivement la résistance communiste alors massée au Monténégro. Si de nombreux partisans furent tués (environ 7 000 morts, dont près de la moitié dans cette vallée, contre environ 1 700 dans le camp adverse), la bataille n’est pas considéré comme une victoire nazie. Tito, lui-même gravement blessé, parvint à s’enfuir en Bosnie avec une partie de ses troupes, réussissant une percée jusqu’au mont Zelengora (environ 10 km au nord-ouest de la vallée de la Sutjeska à vol d’oiseau). Et, surtout, le chef de guerre communiste bénéficia alors d’une formidable aura au sein de la population. Après-guerre, le régime accorda une place prépondérante à ce fait d’armes. On retient notamment un film à gros budget plutôt bien noté par la critique internationale : La Cinquième Offensive (1973) où l’acteur américain Richard Burton joue le rôle de Tito.
Monument – Il a été érigé entre 1969 et 1971 sous la direction du sculpteur serbe Miodrag Živković (né en 1928). La structure en béton armé mesure 19 m de hauteur pour 25 m de largeur. Installée sur un terre-plein en haut de deux longs escaliers semi-circulaires, elle est constituée deux grandes « ailes » aux contours anguleux. Pour son concepteur, ces « ailes » représentent à la fois la percée et la victoire des partisans à l’issue de la bataille : ceux parviennent à briser l’encerclement en passant entre les lignes ennemies, figurées par les deux « ailes », qui sont aussi une évocation de la victoire, traditionnellement représentée sous les traits d’une femme ailée dans la Grèce antique. Toujours selon Živković, les formes anguleuses à l’intérieur des « ailes » figurent des hommes, les partisans qui par leur sacrifice ont rendu la percée possible. Important lieu de célébrations et de festivités jusqu’en 1991, le monument a été la cible des soldats bosno-serbes durant la dernière guerre. Heureusement très solide, il a bien résisté aux explosifs. Il a été entièrement restauré en 2017.

Image

La piste nous mène au départ des sentiers de randonnée du mont Prijevor situé à 1600m d'altitude. Nous arrivons juste au moment du coucher de soleil. Il fait un peu frais, on va se réchauffer en débouchant une bouteille du monastère ! :langue3:

Image

Image

Image

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (4 au total) :
euro6 (mar. 20 sept. 2022 07:45) • Ed et Nad (mar. 20 sept. 2022 13:20) • Txomin (mer. 21 sept. 2022 10:27) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:37)
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

@ Ed et Nad : une plongée dans la cascade mais enduit de graisse de phoque sous une combinaison isotherme alors :froid: !!

@ Euro6 : super, on va pouvoir partager nos expériences et nos impressions !!
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Ce matin, après une petite balade autour du bivouac nous avons entamé le retour avec une petite variante concoctée par Pierre histoire de ne pas refaire le même trajet. Sur la vue satellite, le chemin apparaissait plus large et moins pentu... on gare le camion sur le côté de la piste forestière et on descend à pied vérifier si on peut passer. Après 1/4 d'heure de descente bien raide, des coups de klaxon intempestifs nous proviennent de la piste du haut où nous sommes garés, et à la sonorité, c'est du lourd 😬😬😬. Nous remontons quasiment en courant 🥵🥵 pour découvrir au milieu de la piste un énorme camion de transport de grumes avec sa remorque... on a vite bifurqué sur le chemin qu'on venait d'explorer qu'on a trouvé tout à coup très praticable. Sinon, au niveau cardio, tout va bien 😁😁...

Image

Image

Image

Image
Sur les 10 voitures au départ des sentiers de randonnée, 6 nationalités différentes. Mention spéciale pour le groupe de Tchèques qui a passé la nuit dans les tentes et qui est parti à 5 h du matin.

Nous passons la frontière pour le Monténégro en fin de matinée. Nous prenons la "panoramic road" car nous voulons admirer les vues sur le canyon de la Tara, réputée pour le rafting. Sauf que la route n'a rien de panoramique et nous balade de forêts profondes en plateaux pelés, certes très agréables, mais point de point de vue sur la Tara 🤷‍♀️, surtout d'innombrables points de vue sur les clubs de rafting aux cabanons flambant neufs. Le seul endroit d'où l'on peut admirer le canyon est gardé par un ranger qui nous demande 1€ par personne pour faire les 10m qui nous séparent du belvédère de 3m sur 3 😕. Ce sera notre seule vue sur la gorge en plus de 3h de route. Bon le goudron n'était pas trop mauvais, il n'y avait personne et on a trouvé un joli coin pour pique niquer 😉

Image

Image

Image

Image

Image

Nous pensions bivouaquer autour du Lac Noir dans le parc du Durmitor. On ignorait que lac noir, c'était pour noir de monde. Aux abords du site-avec entrée payante- c'est un enchevêtrement de véhicules qui cherchent à se garer. Le camping ne nous inspire guère, on fait demi tour et nous voilà repartis à rebrousse poil sur la panoramic road 😂. On y avait repéré quelques emplacements possibles et on se pose juste avant l'orage quotidien sur un petit bout de plat avec vue sur la vallée et les montagnes et accessoirement avec vue sur les orages qui font tout le tour. Parfait pour passer la nuit 🙂.

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (8 au total) :
patalu84 (lun. 19 sept. 2022 19:05) • syncronono (lun. 19 sept. 2022 19:40) • trendstone (lun. 19 sept. 2022 20:02) • dakure (mar. 20 sept. 2022 06:28) • euro6 (mar. 20 sept. 2022 07:45) • Ed et Nad (mar. 20 sept. 2022 13:24) • Txomin (mer. 21 sept. 2022 10:30) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:41)
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

C'est sous un ciel complètement lavé que nous lèverons le camp ce matin, le paysage est tellement parfait qu'on a l'impression d'être rentré dans le calendrier des Postes !!! Nous laisserons définitivement tomber le lac Noir lorsque nous constaterons que la promenade qui en fait le tour est bétonnée :0 . En ville nous rencontrons encore quelques véhicules égarés de la "Carbage Run", nous en avons croisé plusieurs dizaines hier aux looks particulièrement étudiés !! Après quelques kilomètres au milieu des champs nous prenons la route qui longe le canyon de la Matka. Malheureusement la végétation dense nous empêche de voir la rivière, même en nous arrêtant sur le bord de la chaussée. Le point le plus remarquable se trouve... au niveau d'un tunnel non éclairé qui fait 1km de long 😔. Nous trouvons un endroit sympa pour le pique nique de midi à côté d'un petit pont dont les trous dans le tablier nous permettent une vue directe sur le cours d'eau.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Nous faisons un détour de 3h aller-retour pour voir l'incontournable monastère d'Ostrog. Notre catalogue de monastères commence à être assez fourni entre la Grèce, la Roumanie et la Bulgarie pour nous permettre quelques éléments de comparaison. Celui-ci se trouve tout au bas du classement avec ses allures de marchands du temple. L'ambiance est vraiment bizarre et nous ne nous y sentons pas bien du tout. Nous faisons demi-tour sans même avoir visité l'intérieur, refroidis par la file des pèlerins à l'entrée.

Image

Image


En fin d'après-midi nous arrivons en vue du lac Skadar, notre dernière étape au Monténégro. Dès qu'on a quitté la grand route, on se retrouve dans un décor extraordinaire avec une vue sur tout le lac et ses zones humides. Évidemment nous avons droit à notre orage du soir habituel, la lumière ne met pas forcément le site en valeur. Pierre a repéré un parcours sensé nous mener à un point de vue 😬. Nous enquillons des routes de plus en plus étroites et arrivés au moment où le vieux sur sa terrasse doit rentrer son coude pour nous laisser passer, nous estimons que le demi-tour s'impose dès que possible 😥. Nous reprenons le trajet vers Dodosi l'un des 2 villages autour du lac. Nous sommes enchantés par tout ce que nous voyons. Un petit pont juste à la largeur du camion nous pose sur l'autre rive. L'aubergiste accepte de nous laisser passer la nuit sur le bord de la rivière. Nous en profiterons pour manger la spécialité locale, des darnes de carpes frites délicieuses accompagnées d'une généreuse salade de pommes de terre. Nous rentrons au camion sous la pluie, les éclairs de l'orage faisant office de lampadaires. Nous croisons sur le chemin un troupeau de vaches qui ignorent totalement les sens de circulation. Les moucherons qui les accompagnent, voyant de la lumière dans la cellule ont la bonne idée d'y rentrer avec nous 😆. J'espère que demain nous aurons du soleil !

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Merci à ceux qui viennent de prendre le camion en marche pour faire le chemin avec nous. La suite demain, peut-être !! Bonne nuit !

Annick
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (5 au total) :
J.THOMAS (lun. 19 sept. 2022 21:19) • euro6 (mar. 20 sept. 2022 07:48) • Ed et Nad (mar. 20 sept. 2022 13:25) • Txomin (mer. 21 sept. 2022 10:31) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:43)
Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 4589
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par K_Anne_AK »

Bonjour Annick,
un grand merci pour ce récit mené tambour battant ! :merci:
Contrastes entre le tourisme de masse, fléau qui se répand sur notre bonne vieille planète, et les paysages magnifiques.
Et merci pour le monument brutaliste, que je ne connaissais évidemment pas, qui est bien dans la ligne du Parti. Que de massacres célébrés...
:hello:
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Bonjour à tous !

Anne, pour le coup, ce monument-ci mérite bien son qualificatif de Titosque !

Mais revenons à Dodosi. Ce matin il pleut toujours et il a plu toute la nuit... nous avons dormi tranquille sous la surveillance des 2 molosses de l'aubergiste. Le paysan a rangé ses vaches. Il est 6h30 quand nous démarrons, le village dort encore. Nous voulons aller jusqu'à Karuc, l'autre village au bord du lac. Le temps est gris mais les vues sont très sympas quand même, il s'en dégage beaucoup de poésie.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Nous reprenons une panoramic road qui cette fois-ci porte bien son nom. Les vues sur le lac sont magnifiques sous la lumière changeante. On a repéré un village de pêcheurs abandonné et on voudrait y aller. Il faut descendre à pied et le chemin n'est pas évident à trouver car pas vraiment fréquenté. La descente est raide sur un sentier empierré de blocs énormes. Après une bonne heure de marche, nous trouvons le village dans un cadre hors du temps. Nous déambulons entre maisons abandonnées ou aux volets clos. Et contre toute attente, nous tombons sur un couple qui tient... une buvette !! Nous nous installons sur la terrasse qui surplombe le lac et avec l'aide de Google traduction Danigo nous raconte l'incroyable histoire de sa famille : son grand-père, professeur dans une université à Lyon qui ramène au pays sa femme Suzanne Marie rencontrée en France et qui deviendra l'égérie des partisans durant la seconde guerre mondiale. Le rapatriement de ses cendres dans son village près de Bordeaux verra se déplacer toute la presse monténégrine. Après cette parenthèse, il est temps de reprendre le sentier et d'aller se chercher un petit coin de pique-nique...

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Nous sommes littéralement aimantés par les vues sur le lac. On explore à pied une piste raide et ravinée pour nous assurer des possibilités de faire demi-tour. Une belle épingle à cheveux fait l'affaire et nous pique-niquons avec vue imprenable sur le lac. La piste est à déconseiller à des véhicules avec une faible garde au sol. Nous descendrons au village à pied.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Notre incursion au Monténégro s'arrête là, nous prenons la direction de Shköder pour rentrer en Albanie. En se rapprochant de la frontière, les minarets dressent à nouveau le doigt de Dieu vers le ciel et les champs de tabac font leur réapparition. Je repense à la Bulgarie où traditionnellement cette culture était dévolue aux musulmans, les Chrétiens cultivant la vigne. Je suis étonnée de voir tous ces champs bordant la route sans aucune clôture, connaissant la règlementation stricte qui encadre cette culture en France. Nous arrivons à Shköder sous une pluie battante. Le lac Skadar change de nom. A l'entrée de la ville, sur le fleuve, sont installées d'immenses écluses à poissons en bois complétées par des carrelets. Compte tenu du déluge qui s'abat sur nous, nous nous contenterons d'une vue rapide sur la mosquée de plomb qui doit son nom à ses 18 coupoles et à son grand dôme autrefois couvert de plomb. Elle date du XVIIIè siècle et se trouve au confluent du Drin, de la Kir et de la Buna. Elle constituait le centre du quartier commerçant. Au début du XIXè siècle un violent séisme modifia le cours du Drin et la mosquée se retrouva régulièrement inondée. Le quartier et la mosquée furent alors abandonnés. Elle est en cours de rénovation. C'est la seule mosquée d'Albanie d'inspiration arabe et non ottomane.

Image

La pluie s'arrête aussi soudainement qu'elle est arrivée et nous laisse un peu de répit pour admirer le magnifique pont de Mes datant lui aussi du XVIIIè siècle.

Image

Image

Image

Nous continuons à longer la rivière pour avancer sur la piste qui nous mènera à Theth demain et trouver un bivouac pour la nuit.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (4 au total) :
euro6 (mar. 20 sept. 2022 18:01) • Txomin (mer. 21 sept. 2022 10:33) • Antouka (mer. 21 sept. 2022 14:16) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:45)
Avatar du membre
euro6
Messages : 3819
Enregistré le : ven. 26 nov. 2010 21:13
Localisation : Rouen

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par euro6 »

Bihac, Jajce, Mlincici, Travnik, Mostar, Blagaj, Pocitelj, Trebinje, la Sutjeska, tous ces lieux bosniens déjà parcourus, et revus plusieurs fois pour certains d'entre eux, appellent des images presque familières à notre mémoire. Nous y sommes repassés encore cet été, ainsi qu'au Durmitor monténégrin, mais plus rapidement car notre but était situé plus au sud cette fois.
Peut-être aurai-je l'occasion de vous le narrer plus tard.
Merci pour ce compte-rendu qui ne fait que commencer.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur euro6 pour son message (2 au total) :
ivecogitation (mer. 21 sept. 2022 17:04) • sakapus (dim. 25 sept. 2022 17:01)
Toyota Hilux DC et Modulidea Mocamp "light" auto-aménagée

Ils n'auront pas notre haine.
Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 4589
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par K_Anne_AK »

Très belles photos, jolis cadrages, cette région est vraiment intéressante.
Moi aussi, j’aime les vieilles maisons en pierre, abandonnées, qui ont vu tant de gens vivre là...
:hello:
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur K_Anne_AK pour son message :
ivecogitation (mer. 21 sept. 2022 17:04)
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Bonjour à tous !

Aujourd'hui on se réveille au bord de la rivière Kiri. Kiri le vendredi, dimanche pleurera, ouf, on est seulement samedi :gene: ! Il est 7h lorsque nous décollons du bivouac prêts à en découdre avec cette fameuse piste. Sans surprise elle est caillouteuse, pleine de creux et de bosses. Nous faisons une moyenne de 9km/h. La piste nous balade de vallées en cols aux reliefs variés. Nous arrivons à Teth après 6h de parcours. La déception est à la mesure de l'effort fourni pour la montée 😩. L'autre accès qui se fait par le goudron a contribué à dénaturer totalement le site : les pelleteuses excavatrices ont envahi le lit de la rivière, les restaurants et gîtes formatés ont poussé comme des champignons, et la racole pour tel ou tel établissement va bon train. Hors de question qu'on reste là. On repère une piste qui va vers la montagne en suivant le lit d'une rivière et on se pose dans un petit coin loin de ce qu'on avait imaginé mais néanmoins tranquille car oublié de la foule. Après la sieste nous sommes allés marcher une paire d'heures, mais là encore la magie n'a pas opéré. Pas vraiment de sentiers à proprement parler pour les randonneurs mais une piste de gravier grossier très inconfortable. Le lendemain matin, en quittant les lieux sous un soleil magnifique, je ferai quelques photos pour illustrer les raisons de notre déception.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Après 2h30 de route au goudron nickel où nous croisons quantité de véhicules qui montent déverser les touristes à Theth -au choix minibus à 12 ou Land Rover à 9, au moins ils sont bien calés dans les virages- nous arrivons à Shkodër. Juste avant nous nous arrêtons dans une épicerie de 4m2 qui contient autant de rayons que notre supermarché. On pense trouver une petite mémé ratatinée derrière son comptoir et on tombe sur une version de Madonna quand elle était jeune 😮. Le ruché des manches de son bustier est impressionnant, un courant d'air et elle risque de s'envoler !! Shkodër, la ville est animée, c'est dimanche, tout est ouvert. Les gens sont calmes, le stationnement se fait sur 2 files dans la bonne humeur, apparemment il est de coutume de laisser la portière ouverte côté conducteur pendant que ce dernier téléphone au milieu de la rue... Le dimanche à Shkodër c'est le jour des mariages, nous croisons plusieurs cortèges très démonstratifs.

Nous sortons de la ville en direction de Fishtë pour déjeuner dans un restaurant très réputé d'Albanie pour ses produits locaux et bio cultivés sur place. La route passe à travers la campagne, encore beaucoup de champs de tabac non clôturés. Au restaurant, beaucoup de monde, ambiance simple et familiale. La mariée tout en satin brillant prend la pose sur l'escalier Les plats sont sans chichi mais copieux et savoureux : mention spéciale pour les pâtes aux cèpes 🤪 et la chèvre rôtie fondante à souhait. L'addition passe bien aussi : à peine 40€ boissons, desserts et cafés compris. Reste plus qu'à trouver un coin tranquille pour faire la sieste 💤💤

Image

Image

Ce soir nous sommes au camping juste avant le départ du ferry qui remonte le lac Koman. Il n'y en a qu'un dans la journée, embarquement demain matin 8h30. La route pour y arriver est épouvantable et sans intérêt, l'environnement est assez moche mais le camping est correct si on fait abstraction des sanitaires 😆😆. On a été surpris par le tarif du ferry : 135€ pour 2 personnes et le véhicule + 5€ pour le tunnel, mais maintenant qu'on est là on va pas faire demi-tour et se retaper la route infernale pour arriver jusqu'ici. On a décidé de faire l'impasse sur Valbonë qu'on soupçonne d'être le clone de Theth.

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (3 au total) :
euro6 (mer. 21 sept. 2022 17:51) • Seb (mer. 21 sept. 2022 18:45) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:48)
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Ce matin départ de Koman pour une traversée de 3h en ferry. Joyeux brdel à l'embarquement, on rentre les derniers et le cul du camion dépasse au dessus de l'eau. C'est pas notre profil le plus aérodynamique pour avancer face au vent 😂. Il y a de jolies vues sur les parois rocheuses et le soleil est au rendez-vous. Certains villages ou fermes ne sont accessibles que par bateau. Et une fois amarré au quai minuscule il faut encore gravir une pente escarpée à flanc de paroi. Pas évident tous les jours...

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Comme nous avons décidé de ne pas aller à Valbonë, à la descente du ferry nous prenons la route pour rejoindre Krujë. Des virages qui succèdent aux virages dans un paysage sans grand intérêt, c'est monotone, c'est moche, puis c'est mochotone... Quand Pierre me réveille en sursaut pour me demander de prendre le volant car il est en train de s'endormir, on se dit qu'il est temps de faire une pause. Nous débouchons enfin dans la vallée où règne un harmonieux mélange de constructions nouvelles en voie d'achèvement et de bâtiments industriels en voie d'effondrement. Il commence à faire nuit. On laisse tomber le chouette spot de bivouac qui surplombe la ville pour se rabattre sur un camping dans la verdure en contrebas. Les sanitaires nickels et la douche bouillante font oublier les lacets. Demain visite de la citadelle, Skanderbeg nous voici💪.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (4 au total) :
euro6 (mer. 21 sept. 2022 17:51) • dakure (jeu. 22 sept. 2022 06:52) • fifitoy (dim. 25 sept. 2022 17:32) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:53)
Avatar du membre
Gros Sourcils
Messages : 213
Enregistré le : mer. 30 sept. 2020 18:59
Contact :

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par Gros Sourcils »

Merci pour la qualité du reportage et les magnifiques photos. On croyait connaître un peu le coin mais en fait, non...
Ca donne de belles idées pour la suite, merci encore !
Raphael
Les Voyages de Gros Sourcils (avec Bulot Jovial)
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Au petit matin, nous laissons le camion brouter dans son carré d'herbe pour monter à l'assaut de la citadelle à pied. 2,5km de rues pavées tout en montée et en en lacets. Atmosphère aux parfums d'Orient, aux terrasses des cafés il n'y a que des hommes. Quelque part dans un coin de ma tête Patrick Juvet se demande "où sont les feeeemmes ?" Une camionnette dépose un veau dans une boutique munie de gros billots de bois. L'animal est allongé par terre sans ménagement et nous ne restons pas sur place pour assister à la suite des événements 🥺. Voici enfin Skanderbeg, considéré comme le héros national pour sa résistance à l'envahisseur ottoman au XVè siècle, résistance qui se poursuivit encore 10 ans après sa mort. Krujë, c'est le village d'Astérix qui résiste encore et toujours à l'envahisseur. Sur les murs de la citadelle sont représentées ses armoiries, notamment la tête de chèvre que l'on retrouve sur les armes du royaume albanais avec l'aigle bicéphale. Dans cette région de pâturages et d'élevage, cet animal aurait permis la victoire de l'Albanie lors d'une bataille. Skanderbeg aurait eu l'idée de fixer des bougies sur les cornes des chèvres lorsque l'armée ottomane entra dans le pays. Le sultan fit alors demi-tour croyant voir dans ces innombrables torches un nombre incroyable de combattants ennemis. Le symbole se retrouve un peu partout, même dans des endroits inattendus, surtout lorsque l'on sait que le nom de Skanderbeg était George Kastrioti.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Nous redescendons en flânant dans le vieux bazar où les commerçants sont en train de s'installer. Cela permet d'admirer les façades en bois avant qu'elles ne soient masquées par l'habituel bric à brac. Un artisan dans son sous-sol confectionne des couvre-chefs en feutre. Ce joli berceau suspendu me fait de l'œil. En repassant devant la boutique aux billots de bois, le veau est déjà dépecé et sa carcasse suspendue à un crochet.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Petit exercice d'observation : où est charl'Iveco ?

Image


On quitte la ville par de petits chemins de campagne en terre mais surtout en cailloux 😬. Arrêt dans une boulangerie pour acheter du pain et des Bureks. Quelques paysans en couleurs primaires, bleu de leur vêtement de travail et rouge de leurs faces recuites par le soleil, s'associent à la boulangère pour me faire prononcer quelques mots en albanais, je les fais rire aux éclats, bonne humeur sans malice.
On se fourvoie dans une immense carrière au pied d'un barrage avant de trouver la bonne piste qui monte au dessus de la retenue d'eau. Dans le lacet le plus resserré où un dégagement a été aménagé pour la manœuvre, nous en faisons 10 face à la pente gênés par les véhicules qui ont pris ça pour un parking 🙄. Pause pique-nique en haut d'un petit col. On regarde passer quelques locaux en Mercedes de collection encore un peu trop récentes pour l'Afrique 😂.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Nous quittons notre coin de pique-nique en direction d'un magnifique ruban de goudron. Tout roule, la frontière macédonienne n'est plus qu'à 70km, nous y serons dans 2h. C'est sans compter les aléas du réseau routier albanais. Le camion aborde harmonieusement les courbes de la route, quand soudain, plus de goudron 😮. La chaussée s'arrête net et laisse la place à une piste dont les 2 énormes saignées nous posent question : sommes-nous dans la bonne direction ? Il semblerait que oui. Apparemment c'est normal. Nous suivrons cette piste pendant plusieurs dizaines de km et nous croiserons un Defender dernière génération qui lui y a laissé un de ses pneus taille basse. Le paysage est toujours aussi moche, des carrières éventrent la montagne, la végétation est rabougrie, c'est long... Le goudron réapparaît soudain, aussi brusquement qu'il avait disparu. Nous traversons Burrel, ses usines abandonnées, ses maisons décrépies, ses pauvres boutiques... on termine avec Bulqizë et sa énième carrière qui grignote tout un pan de la montagne. La tristesse qui émane de cet environnement commence à nous gagner. On se console en se disant qu'on a dû faire la partie la plus moche du pays 😔.

Image

Image

Macédoine du Nord : on a passé la frontière. Le soleil se couche en allumant des reflets chatoyants dans les ordures de l'énorme décharge qui marque l'entrée du pays : ça commence bien 😤
Nous dépassons le monastère de ST George le Victorieux, monastère orthodoxe féminin, toujours en activité et qui est le pendant du monastère St Jean Bigorski au programme demain. Fondé au début du XIVè siècle, sa construction actuelle date du XIXè. En 1945 le gouvernement communiste le fait fermer et le transforme en écuries. Il tombe en ruines jusqu'à ce qu'une communauté religieuse le réinvestisse en 1999. Un peu tard pour une visite... Il nous faut trouver un bivouac pour la nuit. Cette sympathique clairière au bord de la rivière fera parfaitement l'affaire. Entre les arbres nous apercevons un village perché qui sera sans doute plus photogénique à la lumière du jour. Pour l'instant c'est dodo 💤.

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (2 au total) :
euro6 (jeu. 22 sept. 2022 18:14) • fifitoy (dim. 25 sept. 2022 17:33)
Seb
Messages : 444
Enregistré le : dim. 1 déc. 2019 08:51
Localisation : Vesubie

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par Seb »

Tiens c’est marrant cette histoire avec les lanternes sur les cornes des chèvres. C’est aussi ce qui ce serait passé à Belvédère ( vallée de la vesubie dans les alpes maritimes) pour faire fuir les envahisseurs sarrasins.
Du coup les habitants de ce village s’appellent «  Li banés «  les cornes en Niçois .
Et j’en profite pour te remercier pour ce joli voyage
Def 110 td5 , j’évolue 😅
Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 4589
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par K_Anne_AK »

135€ le bac de Koman, je ne m'en remets pas ! Les temps changent, ma brave dame ! :clown:
Vérification faite, c'était 3000 leke en 2011, au taux actuel = 25€...
Ok, notre Toy est moins haut / moins long, mais quand même !
On était au même endroit, un peu au-dessus de l'eau !

Image

:hello:
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Bonjour à tous,

@Seb : je ne suis pas étonnée, il y a aussi pas mal de légendes autour de villageois assiégés qui jettent un âne ou un cochon gavé de leurs derniers haricots pour faire croire aux assaillants qu'ils ont encore des réserves conséquentes de nourriture. Il me semble bien qu'il y a ce genre de fête des fayots en Provence, mais je n'ai pas retrouvé où.

@Anne : pour le bac, c'est apparemment le prix normal, en tous les cas c'est aussi celui qui a été demandé au couple de Français en camping car garé juste à côté de nous. Il y a actuellement 2 bacs qui partent le matin avec des véhicues et encore un qui ne prend que des piétons, sans compter la myriade de barques juste pour la balade.

Il est encore tôt lorsque nous quittons notre bivouac près de la rivière. Notre petit village d'hier est dans l'ombre et en zoomant on s'aperçoit qu'il n'est pas en très grande forme... Nous arrivons rapidement au monastère St Jean Bigorski. La 1ère image n'est pas banale : 2 popes hilares sur le toit du monastère munis de bombes insecticides aspergent les guêpes, qui brutalement délogées de leur nid leur tournent autour de manière agressive. Et voilà nos popes virevoltant, pschitt pschitt en action pour se débarrasser de leurs agresseurs, on dirait une pub pour Wizard !! Le monastère est l'un des plus grands de Macédoine. Fondé en 1020, il a vécu l'invasion ottomane et a été détruit par un incendie en 2009. Aujourd'hui reconstruit, il abrite une iconostase en bois du XIXe siècle, réalisée par des maîtres Mijaks du village de Galicnik. C'est une véritable œuvre d'art due aux talents de menuisiers de ces Mijaks. Son nom dérive de bigor, la pierre calcaire qui a servi à sa construction.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image



Image

Image

Image Image Image


Nous rejoignons le village de Galicnik par une jolie petite route qui serpente à travers d'immenses alpages. Le village s'accroche à la montagne à 1400m d'altitude. Il est célèbre pour ses maisons de type forteresse. Les Miyaks étaient un groupe ethnographique. Parmi eux on trouve les fameux menuisiers mais aussi les meilleurs peintres d'icônes. Le village vivait du commerce du bétail, notamment les moutons, les habitants produisaient du fromage, de la viande et de la laine. La "petchalba" était une tradition qui voulait que les hommes quittent le village pendant une saison pour aller travailler dans les villes comme maçons, charpentiers ou peintres.

Image

Image

Image

Image

Le village compte encore quelques maisons traditionnelles datant du XVIIIè siècle, il n'avait plus que 3 habitants en 2002. Aujourd'hui classé site culturel, les nouvelles constructions sont très règlementées et des normes sont imposées pour la restauration de l'ancien. Malheureusement beaucoup de propriétaires n'en ont pas les moyens.

Image

Image

Image

Image

Image

La maison traditionnelle possède en général trois niveaux. Les pierres des murs sont renforcées de bandes de bois horizontales qui se relient aux bandes intérieures par des traverses en bois. Ce type de construction est fréquent dans les zones où l'activité sismique est importante. Le niveau le plus bas de la maison était utilisé pour les animaux avec des pièces séparées pour stocker la nourriture. Le niveau intermédiaire contenait des pièces à vivre et le niveau supérieur contenait la cuisine et l’espace commun. L’espace commun est en bois encadré et les zones en saillie sont appelées čardaci (chardaks). Les toits étaient traditionnellement couverts de panneaux de pierre.

Image

Un vestige de l'époque yougoslave ;)

Image

Image

Nous nous arrêtons pique niquer sur le chemin du retour, la choix est vaste pour trouver l'endroit idéal !

Image

Nous avons acheté du yaourt en Albanie. Celui-ci se présente en bouteille, bien pratique à ranger dans le frigo quand il est entamé. Mais ce n'est pas du yaourt liquide et la mise en œuvre est un peu spéciale :berk1:

Image

Nous prenons la direction de Tetovo, encore de belles maisons traditionnelles sur le parcours. On délaisse la route principale pour traverser de petites villes où les gens vaquent tranquillement à leurs occupations, un menuisier termine un bât pour une mule, on admire les fils électriques façon macramé...

Image

Image

Image

Image

Image

Et on va souffler un peu avant Tetovo et les gorges de la Matka, bonne soirée, à demain !
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (7 au total) :
Stéphane01 (ven. 23 sept. 2022 17:24) • euro6 (ven. 23 sept. 2022 17:24) • Gros Sourcils (ven. 23 sept. 2022 18:02) • Pit38F (ven. 23 sept. 2022 20:01) • dakure (sam. 24 sept. 2022 06:45) • fifitoy (dim. 25 sept. 2022 17:34) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:58)
Pit38F
Messages : 152
Enregistré le : mer. 13 janv. 2016 12:29
Contact :

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par Pit38F »

Bonsoir.
Merci pour ce superbe reportage.
Découvert plein d'endroits.
:-)

Pour le ferry de Koman, j'avais payé en 2010 dans les 3000 leks, pour un petit fourgon.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Pit38F pour son message :
ivecogitation (sam. 24 sept. 2022 16:16)
“A l'école, on m'a demandé ce que je voulais être plus tard. J'ai dit 'heureux'. Vous n''avez pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie”John Lennon
Monture : Ducato L4 H3 sur mesure Isère Evasion 7 Laux
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Bonjour à tous,

La route nous mène gentiment vers Tetovo. A l'entrée de la ville nous faisons un arrêt au tekke d'Arabati Baba. On ne peut pas le louper, un immense cimetière musulman lui fait face. Ce tekke était occupé par des derviches membres de l'ordre Bektashi. Il abrite encore les tombes des derviches fondateurs. Construit en 1538, il est réputé pour son architecture en bois typique du style ottoman. Il est aujourd'hui inutilisé et ce depuis l'expropriation des lieux religieux par les communistes yougoslaves et la non reconnaissance du courant Bektashi par les Macédoniens. Certains des bâtiments, répartis à différents endroits d'un grand parc, sont complètement délabrés. Il s'en dégage une atmosphère mélancolique. L'endroit est ouvert au public, on y vient passer un moment à l'ombre des grands arbres.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image Image

Image Image

A Tetovo, l'attraction principale est la mosquée peinte. Elle a été construite en 1438. Les tombes des 2 sœurs qui l'ont financée se trouvent dans le Türbe. La ville est sympa. On en profite pour acheter un poulet grillé et on trouve même à acheter de la boza, cette boisson fermentée très peu alcoolisée très répandue dans l'empire ottoman. Je l'ai découverte dans un roman d'Ohran Pamuk où le héros est vendeur de boza, je pensais que ça n'existait plus. C'est bon et velouté, légèrement sucré. Le goût est indéfinissable mais très agréable.

Image

Image

Image

Image

Image

Image Image

Image

Image

Notre étape de ce soir est dans le canyon de la Matka, un lieu très touristique. En fait on pensait y découvrir un petit monastère dans un canyon verdoyant. On ne savait pas que l'intérêt du lieu était surtout un nombre important de restaurants et une grande activité de promène couillons en bateaux à moteurs sur le cours d'eau. Le monastère est au milieu de la terrasse d'un restau. Sur le chemin qui longe le canyon, nous croisons une randonneuse très équipée et nous lui demandons en anglais où mène le sentier. Après quelques échanges un peu approximatifs, nous nous apercevons que nous sommes entre français 🤣🤣. Le poulet de Tetovo et la boza seront partagés en 3 au camion pour une soirée bien sympathique. Sinon, bivouac sans intérêt pour site sans intérêt.

Image

Image

Image

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (3 au total) :
euro6 (sam. 24 sept. 2022 17:20) • dakure (dim. 25 sept. 2022 07:05) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 17:59)
Avatar du membre
euro6
Messages : 3819
Enregistré le : ven. 26 nov. 2010 21:13
Localisation : Rouen

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par euro6 »

Bonjour,

en juillet dernier nous avons également parcouru le trajet Debar/Tetovo, mais en sens inverse puisque nous descendions vers le sud en provenance du Kosovo.

Vivement la suite !
Toyota Hilux DC et Modulidea Mocamp "light" auto-aménagée

Ils n'auront pas notre haine.
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Bonjour à tous !

@euro6 : j'espère que vous aurez l'occasion de nous raconter votre voyage histoire d'avoir aussi vos impressions et vos ressentis.

Ce matin, pendant que Pierre met au point l'itinéraire du jour, je vais faire un tour dans le petit monastère fermé hier soir, situé au dessus du parking et son église de l'Assomption de la mère de Dieu... Un ilôt de calme à deux pas de l'agitation touristique.

Image Image

Image

Image

A midi nous sommes à Prilep, nous nous arrêtons dans un restaurant local non touristique. Le "burger macédonien" avec de la vraie viande et du vrai fromage est bien copieux ! La route a longé ce matin de très nombreuses parcelles de vigne où les vendanges battent leur plein. Mais en arrivant vers la ville ce sont les champs de tabac qui jalonnent le parcours. Il y a des séchoirs un peu partout, même pas sécurisés, y compris sur les trottoirs en centre ville. Cette culture a fait la renommée de Prilep. Je me demande ce qu'en auraient pensé mes aïeux paysans qui le cultivaient en Dordogne dans des conditions totalement différentes... Les cigarettes ne doivent pas être très chères, tout le monde fume dans le restaurant.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

La route nous mène jusqu'au monastère de Trescavetz, construit sur le pic Zlatovrv à 1422m d'altitude. Une première église chrétienne a été fondée au Vè siècle sur les vestiges d'un temple romain dédié à Apollon. Le monastère remonte au XIIè siècle. Du monastère lui-même, nous ne verrons pas grand chose car il est entouré d'échafaudages qui le maintiennent encore debout. Il est vraiment en piteux état mais il a plusieurs guérisons miraculeuses à son actif ce qui explique la dévotion des quelques visiteurs qui ne sont pas des touristes. La situation du monastère est exceptionnelle dans un décor de roches tourmentées qui n'est pas sans rappeler Belogradchik en Bulgarie.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Nous poursuivons notre route en direction du lac Prespa. Situé à 850m d'altitude il alimente le lac Ohrid plus bas. Profond de 55m il est vieux d'1 à 3 millions d'années. Son nom signifie "Val de Neige". Nous allons jusqu'au bout du bout de la Macédoine, à quelques centaines de mètres de l'Albanie. Nous posons le camion au bord de l'eau, le silence n'est troublé que par le léger clapotis de l'eau, le soleil se couche, la lune se lève, on passera la soirée à regarder les reflets changeants avec la lumière et les vols de cormorans qui rayent l'horizon. Avant d'arriver là, on dépasse quelques campements hétéroclites installés là par les pêcheurs amateurs du coin. Nous mangeons au clair de lune en sirotant le reste de Boza. Elle est pas belle la vie ?

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Avant d'arriver à Stenjé, nous passons devant le village d'Oteshevo qui abrite la carcasse abandonnée de l'hôtel Europa. C'était un symbole de la splendeur post-communiste qui réunissait dans une décor haut de gamme tout le gratin de la politique de l'époque : des chambres luxueuses avec vue sur le lac, une salle de bal, un bowling. S'il n'est pas situé dans une zone touristique, sa place dans la région est prépondérante pour les décisions qui y ont été prises et qui ont été cruciales dans le remaniement de la région des Balkans et de l'Europe du sud est au lendemain de la seconde guerre mondiale. La conférence de Prespa de 1943 a donné lieu à la création d'un monument commémoratif de style "Titosque" érigé en 1973.
L'hôtel a brûlé au milieu des années 2000 et les origines de l'incendie restent floues. C'est un haut lieu de l'urbex. Pour ceux qui sont intéressés par l'art brutaliste, je vous conseille le portique de l'entrée formé de 2 mains en béton tenant un globe terrestre. Pas de photo en ce qui me concerne. Je voulais absolument m'arrêter, voire aller jeter un œil à l'endroit mais mon chauffeur avait d'autres objectifs, notamment trouver un bivouac compte tenu de l'heure. J'avoue que son refus d'aller visiter les ruines ne m'a finalement pas trop dérangée, l'endroit est vraiment flippant, je faisais surtout ma crâneuse... J'aurais bien aimé faire une photo du portique... Tant pis...
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (5 au total) :
euro6 (dim. 25 sept. 2022 15:55) • sakapus (dim. 25 sept. 2022 17:16) • fifitoy (dim. 25 sept. 2022 17:35) • dakure (lun. 26 sept. 2022 07:27) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 18:01)
Avatar du membre
ivecogitation
Messages : 209
Enregistré le : sam. 16 avr. 2011 20:31
Localisation : 04

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par ivecogitation »

Bonjour à tous !

Merci à ceux qui prennent la peine de se manifester au bas des posts, c'est sympa, il y en a au moins quelques uns qui suivent !! ::d

Le lac Prespa au petit matin, ausi magique que la veille au soir... On démarre alors que le soleil commence juste à réchauffer la cellule et on traverse le village de Konjsko encore endormi, seuls quelques pécheurs sont sortis relever les filets, bateaux à rames qui rident sans bruit la surface de l'eau.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Pour passer du lac Prespa au lac Ohrid, on traverse le parc de la Galicicia, réserve naturelle. On espérait trouver un point de vue sur les 2 lacs en même temps, on n'a sans doute pas assez cherché, et le lac Ohrid nous apparaît tout à coup, conforme à sa couleur bleue intense. Âge : de 1 à 3 millions d'années, profondeur maxi 300m et 15m en moyenne, altitude 695m, premier nom connu Lacus Lychtnitis, Lac de Lumière. C'est l'un des plus vieux lacs au monde avec le lac Baïkal et le lac Titicaca. Il est alimenté par le lac Prespa qui se trouve au-dessus de lui et on peut en observer les résurgences en différents endroits. Sur une carte satellite, le lac Prespa apparaît en vert alors que le lac Ohrid apparaît en bleu.
Pour l'instant, Pierre s'est fait un nouvel ami qui a lâché ses vaches pour venir nous faire la fête. Il est intégralement couvert de moucherons qui migrent sur Pierre quasi instantanément :mrgreen: :mrgreen:


Image

Image Image

Image


Une fois le long du lac Ohrid nous allons visiter le monastère St Naum. Il a été construit en 905 par Naum, érudit et écrivain qui fut à l'origine des écritures cyrilliques et glagolitiques. Il était aussi considéré comme un faiseur de miracles. Actuellement l'église se trouve à l'intérieur d'un complexe hôtelier sis dans les anciens dortoirs du monastère. C'est un peu étrange de visiter ce monastère au milieu des touristes qui tirent leurs valises à roulettes... changement d'atmosphère à l'intérieur de l'église aux murs chargés d'histoire, aux dalles du sol usées par les pèlerins au cours des siècles. Elle est toute petite, quelques piliers irréguliers, des peintures fanées, mais une atmosphère totalement hors du temps... Dans le parc qui l'entoure, outre les myriades de bateaux promenades qui attendent le touriste pour aller voir les résurgences citées plus haut, nous tombons sur une sorte de camping abandonné où s'alignent des dizaines de caravanes identiques. Si l'on se réfère à la plaque indicative, un ancien campement pour les militaires. Lors d'un séisme particulièrement violent survenu dans la région en 2017, les caravanes ont été mises à disposition des habitants dont les maisons avaient subi des dommages.


Image

Image

Image

Image

Image Image Image

Image

Image

Image

Un rendu difficile en photo des résurgences du Prespa, la force du courant est assez impressionnante.

Image

Image

Image


Sur la route en direction d'Ohrid, the "bay of bones", la reconstitution d'un village d'habitations sur pilotis datant de 1200 à 700 avant JC. Il y avait apparemment d'autres villages de ce type dans les environs. Nous n'irons pas visiter le site, 3 énormes bateaux style Costa croisière arrivent pour débarquer quelques fournées de touristes. Donc direction Ohrid qu'on aperçoit en arrière plan.

Image

Image

Nous y voilà. Le camion est convenablement garé, petite discussion avec Pierre : alors que je tiens absolument à descendre vers le bord du lac pour voir le monastère qui m'intéresse, lui me soutient qu'il est en haut au niveau de la forteresse :( . Dès qu'on commence à descendre on s'empresse de remonter :snif: et on finit par trouver effectivement un immense monastère mais qui n'est pas celui que je voulais voir :nono: . T'as voulu voir St Jean Kaneo, ben t'auras vu St Clément !!! Le Clément en question a été lié à Cyrille et Méthode, les créateurs de l'alphabet cyrillique, il a surtout contribué à le répandre. Une université et une bibliothèque sont en construction sur le site, ça change des hôtels et des restaurants !!

Jolie balade sur les hauteurs de la ville, les maisons sont là aussi bien mal en point, entre les dégâts du temps, des séismes et le manque de moyen pour les restaurer.

A propos de restaurer, nous faisons une incursion au marché, assez étendu. Piments, oignons et surtout des aubergines énormes, du miel, des herbes, des aromates... Nous achetons de la purée de poivrons et une sorte de mousse d'ail vendus par une adorable mamie, les 2 se révèleront délicieux :langue3: . Il nous reste quelques denars à dépenser avant de repasser la frontière, nous nous arrêtons dans un restaurant près du marché, mais même en commandant la moitié de la carte nous ne dépenserons que l'équivalent de 16€ à nous deux !

Image

Image Image

Image

Image

Image

Image

Encore quelques véhicules sympas croisés dans la ville.

Image Image


Et nous voici de retour en Albanie, en vue de Lin, pile en face d'Ohrid où nous étions à midi. Village très agréable, cette fin de saison lui a rendu un peu de tranquillité et nous en profitons. Au bas de la falaise, le long du lac, des jardins potagers arrosés avec l'eau transparente du lac. Demain matin nous irons faire un tour sur le sentier pour voir tout ça d'un peu plus près. Pour l'heure nous sommes plutôt bien installés.

Image

Image Image

Image Image

Image Image

Image

Image

A demain :hello:
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur ivecogitation pour son message (2 au total) :
euro6 (lun. 26 sept. 2022 17:14) • Landenvadrouille (mar. 27 sept. 2022 18:03)
Avatar du membre
distran
Messages : 4585
Enregistré le : mer. 26 janv. 2011 21:36
Localisation : Mhamid (Maroc)
Contact :

Re: Petite virée dans les Balkans

Message par distran »

Salut
Très chouette
As tu sauté du pont routier à l'écluse au lac d'Ohrid ?, coté Albanie à Struga, qui donne naissance à la Drina ? A ma connaissance, c'est la seule rivière dont l'origine est un lac.
C'est très sympa, mais ça date de 12 ans ce voyage :shock:
Répondre

Retourner vers « Voyages terminés »