Féroé et Islande 2020

Répondre
Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 3075
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Féroé et Islande 2020

Message par K_Anne_AK »

Je trouve qu'il n'y a vraiment pas beaucoup de neige sur l'Herdubreid.
Le camping de l'Askja n'a pas évolué depuis l'époque où nous plantions la tente avec 1 puis 2 bébé / enfants.... :désolé1:

Tu nous gâtes avec tes photos, très nombreuses et très belles. L'Islande est encore plus captivante que dans mes souvenirs....mais c'est parce que tu ne mets que des photos de beau temps ! :hurt5:
:merci:
Avatar du membre
pat17
Messages : 459
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 22:11
Localisation : Charente Maritime

Re: Féroé et Islande 2020

Message par pat17 »

Dimanche 23 Août : Askja et Holuhraun

Ce matin temps couvert, 6° à 8 h et 8,5° à 10 h 30
Je quitte notre lieu de campement pour aller visiter la gorge du Drekagil, la “gorge du dragon" traduit de l'islandais

L’entrée se trouve derrière le refuge

Image

Image

Image

Entre de grandes parois rocheuses coule une rivière qui se termine par une jolie cascade

Image

Image

Image

Image

Un petit sentier chemine au milieu d’éboulis de petites pierres et il faut faire très attention afin de ne pas glisser car sinon c’est la chute sur les rochers

Image

Image

Tout au bout on découvre la cascade à coté de laquelle a été piqué un tuyau pour alimenter en eau le refuge

Image

il me reste à faire demi tour et reprendre le même sentier pour retourner au refuge

Image

Image

Nous quittons le campement par la piste F 894, longue de 8 km, pour rejoindre la grande caldeira d’Askja.

Image

Image

la route nous fait traverser des champs de lave datant de 1961.

Image

Image

Image

le paysage est grandiose avec des coulées de lave très variées

Image

Image

Image

nous arrivons à un petit parking avec un seul bâtiment : des toilettes sèches, très propres, comme neuves

Image

Image

il faut prendre un sentier à travers les coulées de lave

Image

Image

Image

Puis le chemin traverse un désert plat de cendres et de roches volcaniques noires et rouges. Heureusement qu’il y a des petits piquets jaunes pour nous montrer où passer car on n’aperçoit pas encore les deux lacs, notre but final.

Image

Image

Puis enfin on arrive à un cratère ocre et jaune avec au fond un petit lac, le Viti, aux eaux chaudes (25-30°) et laiteuses. Et derrière un second lac, beaucoup plus grand l’Öskjuvatn, aux eaux froides (5°seulement) et bleu acier. Il est très profond , 220 m, le plus profond d’Islande.

Image

Image

Image

Image

Quelques courageux se baignent dans les eaux du Viti, mais pour descendre au creux du cratère il n’y a pas vraiment de chemin, juste une trace glissante et raide. Mais cette baignade insolite doit valoir l’effort car il parait que si on plonge la tête sous l’eau, il est possible d’entendre la terre respirer car le volcan est encore actif et il laisse échapper des émanations de soufre et de dioxyde de carbone.

Image

Image

Nous retournons au parking où nous sommes garés et reprenons la piste F894

Image

Image

Image

Image

Arrivés au campement du Drekagil nous empruntons la F 910 vers le sud pour aller découvrir le nouveau champ de lave de 2014 du Holuhraun. Nous allons traverser des endroits complètement déserts sur une piste qui commence en mauvais état, puis se poursuit sur du sable jaune et enfin presque noir. Il faut suivre les balises jaunes qui marquent le chemin à suivre. Nous ne croiserons personne et on se sent vraiment très seuls.

Image

Image

Image

Enfin nous arrivons à un tout petit parking dans le sable avec une voiture. D’ailleurs la F 910 est ensuite interdite aux petits 4x4 car elle est très difficile et il y a des gués très profonds. Sommes-nous un petit 4x4 ? En tout cas nous n’irons pas plus loin puisque c’est là qu’un petit sentier permet d’aller dans une zone ouverte à la visite.
C’est une petite boucle de 800 m qui a été aménagée. L’itinéraire est signalé par des piquets jaunes mais il n’y a pas vraiment de traces au sol.

Image

Image

Mais les piquets sont assez éloignés les uns des autres et on ne sait pas vraiment où passer. Ils ne sont plus peints en jaune comme au début mais ce sont des fers à béton recouverts d’une boîte de conserve.

Image

Image

Image

Image

Le terrain est chaotique et nous sommes contents d’avoir nos bâtons de marches. Pour bien faire il faut aussi avoir des gants car les blocs de lave sont coupants. Il y’a de nombreuses fissures béantes et des grottes de lave effondrées ou qui pourraient s’effondrer.

Image

Image

Image

Nous avons toujours sur nous nos filets anti moucherons et ils nous sont bien utiles. On se demande ce que ces sales bêtes peuvent manger quand on n’est pas là, car ici il n’y a que de la roche et de la lave.
Sous la croute superficielle, les fissures laissent apparaitre de grande strates rouges et jaunes.

Image

Image

Grace aux piquets on arrive à trouver des passages pour s’extraire de ce lieu qui fait penser à une sorte de piège. Quand nous avons débuté la visite, l’autre voiture est partie et nous sommes seuls sur ce site. Pas question de tomber et de se blesser ici. Il ne faut pas s’attendre à trouver une quelconque aide, car il commence à être tard et plus personne ne passera par là avant demain, avec un peu de chance.

Image

Image

Image

A l’entrée du site un panneau indiquait qu’un ranger vient chaque jour vers 10 h pour faire la visite à ceux qui le désirent. Je pense que c’est la bonne solution. À condition de bien comprendre l’anglais pour bien profiter de ses explications. Mais du point de vue sécurité c’est la meilleure solution.

Image

Image

Image

Image

Nous trouvons finalement la sortie et retrouvons notre véhicule.
Nous reprenons la F 910 par où nous sommes venus, traversant les longues étendues de sable et de cendres

Image

Image

le soleil se couche derrière le lac Dyngjuvatn et les montagnes rocheuses du Dyngjufjöll.

Image

La nuit est presque tombée quand nous arrivons au camp du Drekagil

Image

Image

Image


Le parcours de la journée (Google n’a pas encore cartographié ces lieux) :

Image

Pour compléter cette journée la carte des principaux volcans d’Islande

Image

et deux photos de l’éruption de 2014 qui nous montrent les fontaines de lave et la rivière immense qui en a résulté :

Image

Image


Elles sont extraites de ces videos sur Youtube :





Ces utilisateurs ont remercié l’auteur pat17 pour son message (3 au total) :
pvb (ven. 16 oct. 2020 21:19) • voyageur78s (sam. 17 oct. 2020 07:02) • Landenvadrouille (sam. 17 oct. 2020 19:13)
"mouton1"
Cellule Loge Mobile Polycomposit, type Mangue, montée fixe sur Toyota Land Cruiser 100 derrière les sièges avant avec passage vers l'arrière
"mouton2"
Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 3075
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Féroé et Islande 2020

Message par K_Anne_AK »

Ah, la F910 du Sud de l'Askja...nous n'avons pas pu l'emprunter souvent, pour cause de non ouverture, trop de neige en été. Ces étendues de cendre sont sublimes !
Jolie vue sur Kverkfjöll depuis la coulée de 2014, c'est une zone certainement passionnante. :bravo:
:merci:
Avatar du membre
AlainB
Messages : 206
Enregistré le : mar. 14 juin 2011 21:56
Localisation : Sologne

Re: Féroé et Islande 2020

Message par AlainB »

Cette zone aride et désertique de l'Islande est plus que surprenante. Je la trouve superbe.
En Aout 2015, il y avait beaucoup de neige pour accéder au Viti.

Image

Sur place, nous n'avions pas pu nous baigner, à cause d'une tempête de neige soudaine.

Image

Je mettais promis d'y revenir faire un plouf, cela a été chose faite en 2018 avec mon plus grand des enfants.
Effectivement, sous l'eau on entends le cœur de la terre battre...

Image

Je crois que c'est une expérience unique...

Merci Pat pour ce compte compte rendu de voyage. Vos photos sont superbes.
Avatar du membre
pat17
Messages : 459
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 22:11
Localisation : Charente Maritime

Re: Féroé et Islande 2020

Message par pat17 »

Lundi 24 Août : les Hautes Terres, Kverkjöll

Ce matin très beau temps 18° à midi.

Image

Image

Image

Nous quittons le campement du Drekagil par la F 910 puis nous prenons la 902 vers le sud

Image

Image

Image

Nous traversons la rivière Jökulsá á Fjöllum sur un pont de bois car le débit est trop fort pour envisager un gué.

Image

Image

Image

Image

Image

Peu après nous prenons à droite la F 902 toujours vers le sud et le Kverkjökull qui est un glacier qui fait partie du très grand glacier du Vatnajökull.

Image

Image

Image

Le décor est désertique mais superbe

Image

Image

Image

Image

la piste serpente entre des petites montagnes

Image

Image

Image

Image

Image

puis c’est un désert de pierres grises et rouges

Image

Image

Image

Image

Image

Enfin nous arrivons au refuge du Kverkjöll

Image

Image

Image

puis une petite piste pour atteindre le bas du glacier

Image

Image

Image

Image

Image

Au refuge nous avons un peu parlé avec des allemands qui nous ont dit qu’il y avait une grotte de glace. Nous allons donc les suivre.
Mais en fait pas plus eux que nous ne savons où elle se trouve. En remontant un torrent qui coule du glacier j’aperçois une cavité dans la glace.

Image

Image

L’accès pour l’atteindre est difficile car il n’y a pas de chemin ni de trace et il faut progresser dans les pierres au bord du torrent. J’arrive à m’approcher de la voûte de glace mais je préfère ne pas aller plus loin car il faudrait marcher dans l’eau et je ne sais pas jusqu’à quel point la voûte est solide. Un effondrement est toujours possible…

Image

Image

Je retourne au véhicule et nous reprenons la piste vers le refuge.

Image

Image

Image

Image

Il n’est pas assez tard pour s’arrêter et nous décidons de continuer notre route.

Image

Nous reprenons donc la F 902 vers le nord.

Image

Image

Arrivés à un croisement de piste, une piste la F 903 sur la droite s’en va vers Hvannalindir.

Image

Image

C’est une réserve naturelle qui abrite une sorte d’oasis. Mais bien sur pas de palmiers ici, mais quand même une végétation qui se développe grâce à l’eau des ruisseaux et de la rivière Linda. On y dénombrerait 32 espèces de plantes à fleurs et une trentaine d’espèces d’oiseaux.
Au premier gué pour traverser la Linda nous rencontrons deux voitures de rangers. Ils veulent savoir où nous allons dormir car il commence à se faire tard et nous rappellent que le camping est interdit en dehors des campings aménagés. Ils nous conseillent d’aller à Askja.
Nous traversons ce premier gué qui est large mais peu profond

Image

Quelques kilomètres après voici un deuxième gué plus étroit donc un peu plus profond

Image

Image

Nous continuons la F 903 vers le nord en direction de Möðrudalur où il y a un autre camping et où nous pensons trouver de quoi nous ravitailler en nourriture et en gasoil.
L’un des véhicules de rangers nous dépasse et file à vive allure sans doute vers Möðrudalur.
Comme il est tard, que la fatigue se fait sentir et que nous sommes encore loin de ce village, nous nous arrêtons et décidons de bivouaquer au bord de la piste dans une petite cuvette. De toutes façons nous sommes sortis du parc national et il ne passe presque personne, nous devrions être tranquilles pour la nuit.

Image

Image


Le parcours de la journée :

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur pat17 pour son message (3 au total) :
Landenvadrouille (sam. 17 oct. 2020 19:21) • philou-30 (dim. 18 oct. 2020 18:33) • Carapate (lun. 19 oct. 2020 07:46)
"mouton1"
Cellule Loge Mobile Polycomposit, type Mangue, montée fixe sur Toyota Land Cruiser 100 derrière les sièges avant avec passage vers l'arrière
"mouton2"
Antouka
Messages : 154
Enregistré le : dim. 26 août 2018 09:22

Re: Féroé et Islande 2020

Message par Antouka »

Bonjour Pat 17,

Sur une de tes photos on aperçoit un troll, nous l'avions déjà vu...il pointe sa tête dès qu'il entend un véhicule.

Concernant ton CR précédent, as-tu pris la 910 nord ou la 910 ouest qui s'approche du glacier (nous y sommes passés en juillet 2017, mais en 2014 toute une partie de la 910 était fermée) ?

Nous attendons la suite du récit de ton voyage...merci d'avance.
Avatar du membre
pat17
Messages : 459
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 22:11
Localisation : Charente Maritime

Re: Féroé et Islande 2020

Message par pat17 »

Antouka a écrit : dim. 18 oct. 2020 11:14 Bonjour Pat 17,

Concernant ton CR précédent, as-tu pris la 910 nord ou la 910 ouest qui s'approche du glacier (nous y sommes passés en juillet 2017, mais en 2014 toute une partie de la 910 était fermée) ?

Nous attendons la suite du récit de ton voyage...merci d'avance.
Si tu regardes bien mon parcours de la journée précédente, il s'agit de la 910 sud qui file ensuite vers l'ouest et passe entre le massif de l'Askja avec le lac Öskjuvatn et le glacier du Vatnajökull.
Je ne sais pas à quel mois tu es passé quand la piste était fermée mais en 2014 si c'est pendant l'éruption, c'est logique que la piste soit fermée, et si c'est avant, peut être avaient-ils des détecteurs sismiques qui annonçaient une future éruption. En Islande il y a des détecteurs sismiques partout, alimentés par panneaux solaires et éoliennes.
"mouton1"
Cellule Loge Mobile Polycomposit, type Mangue, montée fixe sur Toyota Land Cruiser 100 derrière les sièges avant avec passage vers l'arrière
"mouton2"
Antouka
Messages : 154
Enregistré le : dim. 26 août 2018 09:22

Re: Féroé et Islande 2020

Message par Antouka »

Pat 17
A trop regarder tes belles photos, j'en oublie de lire attentivement le texte... car j'aurais compris qu'à Holuhraun tu étais retourné à Drekagil au niveau du panneau:

Image

Pour notre part nous avions emprunté en début aout 2017 la F 910 sud peu après Nyiadalur (F 26) . Elle passe par Urôrhals et rejoint, au niveau du panneau en photo, la F 910 "principale".
Le trajet très chaotique, car principalement dans les laves, ne présente pas de véritable intérêt( un beau cratère quand même) si ce n'est la descente étonnante, mais un peu stressante, de la Jökulsa A Fjollum dans la zone où elle récupère l'eau des glaciers :

Image

Image
Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 3075
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Féroé et Islande 2020

Message par K_Anne_AK »

Bonjour,
voici le gardien de la piste de Kverkfjöll ! :hello:

Image

En 1993, la grotte de Kverkfjöll était superbe, on ne l'a jamais revue aussi belle.

Image

Pour l'échelle, le père et un bébé dans le dos !


le 15 août 1993, impossible de poursuivre la piste qui mène au lac de l'Askja pour cause de neige, mais à l'époque, pas de déblaiement !

Image

Image

1993 donc scans de diapos; il faut que je perfectionne l'opération. :pelle:
:hello:
Avatar du membre
pat17
Messages : 459
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 22:11
Localisation : Charente Maritime

Re: Féroé et Islande 2020

Message par pat17 »

Merci Antouka et K_Anne_AK pour vos photos qui permettent de voir le même paysage sous une autre météo.
Cela montre bien que l'Islande a de nombreux visages à nous faire découvrir selon les années !
J'espère y retourner en espérant qu'il n'y aura pas trop de visiteurs. Cette année c'était très agréable.
"mouton1"
Cellule Loge Mobile Polycomposit, type Mangue, montée fixe sur Toyota Land Cruiser 100 derrière les sièges avant avec passage vers l'arrière
"mouton2"
Avatar du membre
voyageur78s
Messages : 1441
Enregistré le : lun. 8 août 2011 17:48
Localisation : au pays de la liberté ! (sauf automobile)
Contact :

Re: Féroé et Islande 2020

Message par voyageur78s »

Juste pour info, en 2014 la 910 avait été fermée après l'Askja, vers le sud, car la neige venait juste de fondre et les Rangers nous avaient indiqués que le passage de véhicules risquait de trop détériorer l'environnement.

Mais d'autres années la remontée vers le Nord-Ouest est un grand souvenir avec les immenses traversées dans des zones couvertes d'une dizaine de centimètres d'eau avec juste quelques piquets de loin en loin comme repères. Les photos d'Antouka sont assez parlantes !
Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 3075
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Féroé et Islande 2020

Message par K_Anne_AK »

Et en 2014, nous avions vu l'effondrement d'une partie de la falaise du lac Oskjuvatn, qui avait provoqué un tsunami dans le Viti, son accès avait été interdit. C'était un signe avant-coureur de l'éruption du Bardarbunga, mais on ne le savait pas encore ! La fermeture de la 910 n'avait donc rien à voir.
:hello:
Avatar du membre
pat17
Messages : 459
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 22:11
Localisation : Charente Maritime

Re: Féroé et Islande 2020

Message par pat17 »

Mardi 25 Août : Möðrudalur

Il fait très beau bien qu’un peu frais ce matin, 7,5° à 9 h quand nous remontons la F 905. Nous traversons la rivière Kreppa

Image

Image

Image

Image

et nous continuons vers le nord

Image

Image

la piste présente peu d’intérêt, elle est droite au fond d’une large plaine. Nous apercevons quelques maisons dans le lointain : Möðrudalur

Image

Image

En fait c’est un hameau avec quelques habitations et des fermes en tourbe. Il y a une petite église et un café. Pas de pompe de carburant bien qu’il semble que l’on puisse acheter quand même du carburant au bidon.

Image

Image

Image

Image

Rien à acheter pour manger, nous irons manger une soupe au café

Image

Image

Image

et prendrons un yaourt et des gâteaux secs dans notre cellule avant de reprendre la route

Image

Image

Image

Nous rejoignons la N 1 et prendrons un peu de carburant à une pompe automatique à Skjöldólfsstaðir et continuerons jusqu’à Egilsstaðir où nous pourrons enfin nous ravitailler en nourriture pour quelques jours.
De là nous prendrons la F 910 en passant par Hallormsstadhur où nous ferons la vidange et le plein d’eau dans un camping pour continuer vers Laugarfell.
Le temps est dégagé et nous pouvons voir au loin le le Vatnajökull et le mont Snæfell où nous irons demain.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Un peu avant nous irons près d’un barrage voir une chute sur la rivière Jökulsá í Fljótsdal

Image

Image

Image

Tout près de Laugarfell nous prenons la piste F 909 pour aller au mont Snæfell et décidons de bivouaquer à l’embranchement de cette piste avec la F 910.

Parcours de la journée :

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur pat17 pour son message :
Landenvadrouille (mar. 20 oct. 2020 17:59)
"mouton1"
Cellule Loge Mobile Polycomposit, type Mangue, montée fixe sur Toyota Land Cruiser 100 derrière les sièges avant avec passage vers l'arrière
"mouton2"
Avatar du membre
Jean-Lau
Messages : 2536
Enregistré le : mer. 12 janv. 2011 12:42
Localisation : Auriol 13

Re: Féroé et Islande 2020

Message par Jean-Lau »

Tu nous régale avec tes photos qui me rappellent d'excellents souvenirs.

Merci.
Jean-Lau
Image
HZJ 75 aménagé
Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 3075
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Féroé et Islande 2020

Message par K_Anne_AK »

Bonjour Pat,
il n'y a plus de camping à Mödrudalur ?
:hello:
OLELET
Messages : 20
Enregistré le : jeu. 30 juil. 2020 21:54
Localisation : Nord

Re: Féroé et Islande 2020

Message par OLELET »

Merci pour ce superbe reportage, cela me rappel de bon souvenir de mon périple Islandais de l'année dernière ou nous sommes passés à Möðrudalur. Nous y avons dormi en sortant d'Asjka.
Image
Ford Ranger Wildtrack Extracab 213CV BVA10 et Cellule Trip&Fish
Avatar du membre
pat17
Messages : 459
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 22:11
Localisation : Charente Maritime

Re: Féroé et Islande 2020

Message par pat17 »

K_Anne_AK a écrit : mar. 20 oct. 2020 10:30 Bonjour Pat,
il n'y a plus de camping à Mödrudalur ?
:hello:
SI il existe mais la veille au soir, nous étions trop loin pour aller jusque là.
C'est pour ça que nous sommes arrêté pour bivouaquer sur le bord de la piste; il y avait déjà des traces.
"mouton1"
Cellule Loge Mobile Polycomposit, type Mangue, montée fixe sur Toyota Land Cruiser 100 derrière les sièges avant avec passage vers l'arrière
"mouton2"
Avatar du membre
pat17
Messages : 459
Enregistré le : ven. 21 oct. 2011 22:11
Localisation : Charente Maritime

Re: Féroé et Islande 2020

Message par pat17 »

Mercredi 26 Août : Snæfell et piste vers le glacier du Vatnajökull

Ce matin, grand beau temps, 7,5° à 8 h.

Image

À noter que le nom Snæfell est un nom issu du norrois qui signifie “montagne enneigée”.
On trouve un Snæfell qui est le point culminant de l’île de Man (621 m) dans la mer d’Irlande et trois en Islande :
- le Snæfell (1 383 m) au sud-est du Vatnajökull près de la ville d’Höfn
- le Snæfell (1 448 m) normalement appelé par le nom du glacier qui le recouvre, Snæfellsjökull, situé au bout de la péninsule de Snæfellness dans l’ouest de l’Islande
- le Snæfell (1 833 m) dans l’est de l’Islande, au nord-est du Vatnajökull, non loin de la centrale hydroélectrique de Kárahnjúkar.

C’est pour ce dernier que nous prenons la F 909 qui mène au refuge du Snæfell.

Image

Image

Image

La piste est très bonne en fond de vallée

Image

Image

Image

Nous contournons le Snæfell par l’ouest et arrivons au campground

Image

Image

nous continuons la piste en direction du glacier en passant près de jeunes mousses fluos qui se développent grâce aux eaux de ruissellements

Image

Image

Image

Image

un dernier coup d’oeil en arrière vers le Snæfell

Image

à l’horizon, ce n’est pas une mer de nuages mais une mer de glace

Image

on aperçoit même quelques rennes sauvages qui s’enfuient en nous voyant au loin

Image

la piste prend un peu de hauteur et nous permet de voir que le Vatnajökull est immense et encore loin

Image

Image

la piste continue toujours, nous croisons juste un véhicule qui retourne vers le refuge et nous approchons du glacier qui brille sous le soleil

Image

Image

Image

cette fois la piste s’arrête à quelques centaines de mètres du bord du glacier du Eyjabakkajökull

Image

nous continuons à pied

Image

Image

je traverse le torrent qui coule du glacier

Image

Image

Image

la surface de la glace est noire car elle est couverte de petites pierres noires mais il y a aussi de tout petits cristaux de glace transparents comme ceux vus sur la plage de Diamond Beach au Jökulsárlón

Image

Image

Image

Image

Nous déjeunons dans la cellule car il fait très beau mais un peu frais 10° avec toute cette glace autour de nous et il y a du vent.
Nous reprenons la piste en sens inverse pour retourner vers le refuge

Image

cet après-midi le Snæfell est complètement dégagé et mieux éclairé que ce matin

Image

Image

Image

Image

Image

nous continuons la piste 909

Image

et nous arrivons à la 910 avec au loin le lac réservoir Hálslón

Image

Image

C’est un lac artificiel d’une superficie de 57 km2. Il a été créé pour alimenter la centrale hydroélectrique de Kárahnjúka. Il s'étend du barrage au nord jusqu'au Brúarjökull au sud, un des principaux  lobe glaciaire du Vatnajökull.

Image

Image

Image

Les eaux du lac après être passées dans les turbines de la centrale sont rejetées par une grande chute dans le canyon Hafrahvammagljúfur qui ira ensuite dans le canyon Stuðlagil formant la rivière Jökulsá á Brú.

Image

Image

La F 910 était goudronnée jusqu’au barrage mais ensuite elle devient une piste de gravel.
Au bout d’une dizaine de kilomètres, nous prenons sur la gauche une toute petite piste en assez mauvais état (4x4 quasi obligatoire) et très raide qui nous emmène à une cascade d'eau chaude en pleine montagne : Laugavellir.
La piste descend au fond d’une vallée jusqu’à un petit parking.
Avant on pouvait continuer en passant une petite rivière à gué, celui-ci est maintenant barré et il faut prendre à pied une passerelle en bois.

Image

Au bout de 600 m on arrive sur une prairie avec une petite maison en pointe qui abrite des toilettes (fermées) et un peu plus loin un “vestiaire” en plein air pour se déshabiller et accrocher ses vêtements.

Image

Image

Juste à côté coule un petit ruisseau d’eau très chaude qui descend en cascade dans un petit bassin.
Le débit de la cascade n’est pas fort mais attention l’eau est plus chaude que le bassin. Il y a aussi un second bassin un peu plus frais.

Image

Image

Nous remontons la petite piste pour retrouver la F 910

Image

Image

Nous prenons ensuite la piste F 907 jusqu’à Brü

Image

Nous découvrons la rivière Jökulsá á Brú qui va entrer dans le canyon de Stuðlagil

Image

À Bru nous allons rencontrer une petite église, des chevaux et des moutons

Image

Image

Image

Image

et même un renard artique qui court devant notre véhicule et s’enfuit face à un mouton

Image

Image

puis c’est la F 923 jusqu’à Grund où nous nous garons sur le parking du canyon de Stuðlagil.
Nous bivouaquerons à côté d’un pick-up avec cellule de français (malgré un panneau interdisant le camping).
Nous profitons des dernières lumières du jour pour aller voir ce très beau canyon que nous découvrons d’en haut et d’une terrasse aménagée en bas d’un long escalier en métal.

Image

Image

Image


Parcours de la journée :

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur pat17 pour son message :
Landenvadrouille (mer. 21 oct. 2020 17:58)
"mouton1"
Cellule Loge Mobile Polycomposit, type Mangue, montée fixe sur Toyota Land Cruiser 100 derrière les sièges avant avec passage vers l'arrière
"mouton2"
Répondre

Retourner vers « Voyages en cours »