Le Land Roamer a commencé son TDM !

Avatar du membre
El Caracol
Messages : 1619
Enregistré le : ven. 9 mars 2012 13:25
Localisation : Entre Vosges, Bas-Rhin et Haut-Rhin ...
Contact :

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par El Caracol » sam. 7 juil. 2018 13:00

Bel article dans Mondial 4x4 de juillet-août !!

Denis

Avatar du membre
Algado
Messages : 436
Enregistré le : mar. 25 avr. 2017 12:18
Localisation : Sion Suisse
Contact :

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Algado » sam. 7 juil. 2018 19:29

En d'autres mots, tu seras pas là pour le BBQ du 14 juillet :)?
:suisse:

Avatar du membre
Bernard52
Messages : 809
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 09:03
Localisation : St-Cergue - Suisse

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Bernard52 » dim. 8 juil. 2018 17:17

... et non... Je serai en train de faire le corridor de Wakhan, dans les Pamirs du Tajikistan...

Bob weekend :-)
Quelques voyages avant un Tour Du Monde http://landroamer.blogspot.ch/

Image

Avatar du membre
Jean-Lau
Messages : 2483
Enregistré le : mer. 12 janv. 2011 12:42
Localisation : Auriol 13

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Jean-Lau » ven. 13 juil. 2018 09:49

Bonne continuation, on suit ton périple à la lettre.
Jean-Lau
Image
HZJ 75 aménagé

Avatar du membre
Bernard52
Messages : 809
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 09:03
Localisation : St-Cergue - Suisse

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Bernard52 » jeu. 9 août 2018 11:07

Bonjour à tous !

Mon voyage avance bien, je suis maintenant en Asie Central (Almaty) et me dirige vers la Mongolie.
J'ai pu faire la célèbre "Pamir highway - M41" TROP, TROP beau !

Il y a quelques semaines, mon Brutt avait fait la "Une" de la Revue Mondial 4x4 !
J'en suis flatté et remercie le Rédacteur de me suivre dans mon périple.

Image

Vous pouvez me suivre sur mon Blog, avec des reportages photos plus récents:
http://landroamer.blogspot.com/2018/08/ ... sitan.html

1/ N’oubliez pas de cliquer sur « Older posts » (dans le coin inférieur droit d’une page) afin de regarder les articles précédents.
2/ Mon blog n’est pas à jour … Patience…


Bel été à vous tous,
Bernard

PS - Le prochain numéro aura la suite de mon voyage au Moyen-Orient.
Quelques voyages avant un Tour Du Monde http://landroamer.blogspot.ch/

Image

Avatar du membre
Jaclim
fan de
fan de
Messages : 9669
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010 13:09
Localisation : Tarn-et-Garonne

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Jaclim » jeu. 9 août 2018 20:58

Salut Bernard !

C'est toujours un plaisir d'avoir des nouvelles de ton périple sur le forum ! :super: Merci de prendre cette peine ! On imagine bien que tu n'as pas que ça à faire.
En outre, ton voyage semble se dérouler de la meilleure façon et tu en profites pleinement. Que demander de mieux ?!

Bien amicalement et à la prochaine !

Jacqueline
Jaclim

S'il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème.

Avatar du membre
K_Anne_AK
Messages : 2288
Enregistré le : mer. 7 oct. 2015 12:35
Localisation : Région Parisienne
Contact :

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par K_Anne_AK » ven. 10 août 2018 07:46

Bonne continuation !
Merci de nous faire profiter de ton voyage. :super:

Avatar du membre
Bernard52
Messages : 809
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 09:03
Localisation : St-Cergue - Suisse

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Bernard52 » dim. 17 mars 2019 10:25

Ohé à tous !

Un peu trop occupé à me promener sur Planète Terre, j'oublie de donner des nouvelles sur ce forum...
Je suis actuellement en Malaisie et je vais bientôt aller sur l'île de Bornéo.

TVB pour mon fantastique voyage, j'ai fait le 1/3 du tour du monde, plus de 40000 km et partout j'ai rencontré plein de gens serviables, prêt à aider, et je n'ai PAS eu d'incident de sécurité ou de vol. Trop bien !

Si vous voulez des nouvelles plus détaillées, le magazine 4x4 Mondial publie tous les 2 mois un article que je rédige à l'intention de ceux qui aiment les voyages exotiques.

L'Asie Centrale et la route des Pamirs ont été mythiques
La Mongolie froide, pluvieuse et immense
La traversée de la Chine fantastique

Patience pour les blogs sur les pays du Sud-Est asiatique, ils vont suivre.
Je voyage pour moi, PAS pour les réseaux sociaux...

Je vous invite à découvrir tout cela sur mon blog : http://landroamer.blogspot.com/


Au plaisir de lire vos questions, remarques et commentaires...
Bernard

Image
Quelques voyages avant un Tour Du Monde http://landroamer.blogspot.ch/

Image

Avatar du membre
Jaclim
fan de
fan de
Messages : 9669
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010 13:09
Localisation : Tarn-et-Garonne

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Jaclim » dim. 17 mars 2019 10:40

Bonjour Bernard !

Quel plaisir d'avoir de tes nouvelles en direct ! Mais rassure-toi, on peut aisément comprendre que tu ne communiques pas à tout bout de champ, ça prend du temps et il faut profiter de ce magnifique voyage sans contrainte. Comme tu l'écris "je voyage pour moi, pas pour les réseaux sociaux" et ça, en ce qui me concerne, je le comprends aisément.
En tous cas, c'est vraiment super que tout se passe au mieux et que cette formidable expérience itinérante comble tes attentes ! :super:
Bonne continuation, régale-toi ! Je vais aller me balader sur ton blog !
A la prochaine !

Jacqueline
Jaclim

S'il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème.

Avatar du membre
zebulon54
Messages : 1367
Enregistré le : dim. 10 nov. 2013 14:26

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par zebulon54 » dim. 17 mars 2019 14:15

Jaclim a écrit :
dim. 17 mars 2019 10:40
Bonjour Bernard !

Quel plaisir d'avoir de tes nouvelles en direct ! Mais rassure-toi, on peut aisément comprendre que tu ne communiques pas à tout bout de champ, ça prend du temps et il faut profiter de ce magnifique voyage sans contrainte. Comme tu l'écris "je voyage pour moi, pas pour les réseaux sociaux" et ça, en ce qui me concerne, je le comprends aisément.
En tous cas, c'est vraiment super que tout se passe au mieux et que cette formidable expérience itinérante comble tes attentes ! :super:
Bonne continuation, régale-toi ! Je vais aller me balader sur ton blog !
A la prochaine !

Jacqueline
Bonjour Bernard

Je plussoie totalement les propos de Jaclim et comme j'ai un abonnement à Mondial 4X4 (pub au passage :) ) je suis ton parcours avec attention et quelques arrières pensées :clown:
Bonne suite

Avatar du membre
dakure 25
Messages : 5118
Enregistré le : dim. 28 nov. 2010 19:27
Localisation : 25 doubs
Contact :

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par dakure 25 » dim. 17 mars 2019 21:56

Tout pareil pour moi!!! ;-)
Super Bernard, tu nous régales! :super:
Ford Ranger simple cabine, K-Hutte 2.70 toit relevable complet.

Les cache-cols c'est bien mais pour rejoindre la vallée les passe-montagnes c'est mieux.

Avatar du membre
Bernard52
Messages : 809
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 09:03
Localisation : St-Cergue - Suisse

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Bernard52 » lun. 2 déc. 2019 02:53

Hum... Navré d'avoir délaissé ce sujet, je vais vous donner quelques nouvelles dans les prochains jours...

On va remonter le temps, un texte (et des liens vers mes blogs) sur ma traversée de la Chine (Octobre 2018) et un autre sur le Sud-Est Asiatique (Novembre 2018).

Traversée de la Chine (Mongolie-Laos)

Finalement, le jour J est là : je vais entrer en Chine ! Depuis mon départ de Suisse, cette traversée était celle qui me fascinait le plus. Traverser la Chine avec son propre véhicule demande une organisation préalable, un guide qui va escorter un convoi de véhicules et… un gros budget !
Toute l’équipe se retrouve à la ville frontière de Mongolie avec 36 heures de sécurité, il s’agit de ne pas avoir un incident mécanique qui retarderait notre entrée en Chine, à Erenhot, où nous attends Yingchu, notre guide. Le lendemain de notre arrivée en Chine, nos obtenons nos plaques d’immatriculation temporaire pour les véhicules et nos permis de conduire chinois. Nous commençons notre voyage et ferons notre premier bivouac ; malgré le froid, il fera des températures négatives durant la nuit, Yingchu dormira vaillamment dans sa petite tente !

Alternant routes nationales et autoroutes, nous faisons un détour pour faire une excursion sur une partie de la muraille de Chine : nous ne rencontrerons que 4 autres visiteurs durant 3 heures de marche, trop bien de se retrouver seul sur cette imposante construction ! A Beijing, nous visitons la place Tiananmen, la Cité interdite et le Parc Beihei. Beaucoup, beaucoup de monde !

Notre prochaine ville étape est Pingayo et sa charmante vielle ville que nous visitons le soir, avec ses nombreuses échoppes et restaurants, le dépaysement est total. La pollution commence à être vraiment omniprésente, un smog dense sera présent dans toute la partie centrale de la Chine.

Près de Xi’an se trouve la fabuleuse « armée » de guerriers en terra cotta de Qin-shi-huang, le premier empereur de Chine (210 avant J.C.). C’est un site remarquable par son étendue, le nombre de guerriers et la qualité du travail. Le vieux quartier « musulman » de cette même ville est remarquable d’animation, surtout le soir.
Chengdu est la prochaine métropole, c’est aussi dans cette ville que se trouve les bureaux de notre agence Adventure Tour China, le patron nous invite dans un très beau restaurant pour une abondante « fondue chinoise » suivi d’un concert musical et théâtral d’époque. La visite du Centre de recherche de reproduction des Pandas nous permet de découvrir ces adorables animaux qui sont maintenant hors de danger de devenir une race en péril.

Avec plaisir nous quittons la pollution et nous nous dirigeons vers les montagnes, contreforts du Tibet. Quel plaisir de retrouver un ciel bleu dans cette région avec plusieurs cols à plus de 4000 mètres d’altitude avant d’arriver au monastère de Lhagang : un joyeau ! La cité de Shangri-la est notre prochaine halte. C’est un vrai plaisir de vagabonder dans ses ruelles animées, surtout le soir avec la magie des lumières.

Retour en plaine (et pollution !) avec encore quelques belles villes anciennes et leur animations fascinantes : Lijiang, Xizhouzen, Dali et c’est bientôt la frontière qui se passe sans problème. Nous disons au revoir à Yingchu (que nous avons énormément apprécié) et c’est la fin de cette traversée de la Chine. Une expérience positive, très enrichissante et inoubliable ! => Séjour de 24 jours - 5138 km.

Mes impressions de le Chine actuelle :


Comme la plupart des voyageurs, je m’étais informé et documenté sur ce pays le plus peuplé du monde et gigantesque, quelques observations :
• Diversité géographique : Déserts de la Mongolie intérieur, grandes plaines, montagnes du Tibet, forêts tropicales humides, la Chine offre une vaste palette de climats et de reliefs.
• Degré de « modernité » : ce pays est dans bien des aspects, à la pointe de la technique et de la modernité - Télécommunication – Paiements par smartphone – Infrastructures.
• Les villes : sont immenses, bien structurées par quartiers et l’on y circule remarquablement bien sur des artères à plusieurs voies. Dans un même quartier, on retrouve souvent des anciens bâtiments à quelques étages et des gratte-ciels, des habitations de divers standings socio-économique, des restaurants de rue et des restaurants climatisés de haut standing. Il a de nombreux espaces verts et des places publiques.
• La densité humaine : Est élevée mais jamais oppressante ! Dans les villes et zones rurales, chacun semble avoir un espace de vie et de travail convenables. Je n’ai pas senti une impression d’étouffer par le nombre de personnes dans un lieu quelconque.
• Un population super-active : Afin d’améliorer leurs conditions économiques et pour suivre les consignes du parti, les gens sont actifs du matin au soir. Incroyable, je n’ai pour ainsi dire vu personne oisif pendant mon séjour ; toujours au travail.
• Absence de « pauvreté » visible : Tant dans les mégapoles que dans les zones rurales, je ne constate AUCUN signe de pauvreté/misère. Les gens sont bien habillés, nourris, logés.
• Routes et autoroutes : Beijing est entouré de 5 périphériques concentriques. Le réseau routier est en excellent état. Les grands axes autoroutiers sont à péages. Dans les régions montagneuses, les ouvrages d’arts (viaducs et tunnels) sont imposants et innombrables.
• La pollution (air, eau, sonore) : Est très présente dans une grande partie du pays. La situation est vraiment grave dans certaines régions industrielles. Au milieu de grandes villes on voit des usines qui crachent des torrents de fumées toxiques et de micro particules.
• Les sites touristiques : sont hyper bien organisés, c’est du vrai tourisme de masse ! Les parkings sont grands et adéquats, il y suffisamment de postes de vente et de contrôle des billets. La signalétique est excellente, une discret service d’ordre canalise le flot de visiteurs. Des buggies électriques sont à la disposition des personnes à mobilité réduite.
• Les centres commerciaux : dans les grandes villes, ceux-ci sont nombreux, immenses et proposent de nombreuses marques internationales : Gucci, Prada, Dior, Rolex, etc., ils sont à la démesure du pays.
• Surveillance : « Big Brother » est omniprésent, omnipotent. Des zillions de caméras de surveillance couvrent le pays : routes, autoroutes, villages, villes, centre commerciaux, sites touristiques, on ne peut pas y échapper.

Traverser la Chine implique :
1/ Une agence agrée qui va suggérer un itinéraire, préparer une lettre d’invitation ad-hoc qui permettra au voyageur de faire sa demande de visa et mettre un guide à disposition des voyageurs durant la totalité du séjour. L’agence que j’ai utilisée (adventuretourchina.com) a bien maitrisé toutes les démarches et Yingchu (la guide) a été super professionnelle, agréable et flexible pour les détails. Le rapport qualité-prix (1700 € par véhicule) est excellent et je recommande fortement cette agence.
2/ Avoir un guide a UN inconvénient : il faut une place de disponible dans un des véhicules du convoi ! Voyageant seul, j’ai eu la chance de partager les heures de route avec Yingchu. Avoir un guide a de NOMBREUX avantages : Le guide facilite toutes les démarches : douanières pour l’entrée et la sortie, explications lors des (quelques) contrôles policier, sur les autoroutes à péages expliquer que mon Brutt n’est PAS un camion, mais un véhicule de tourisme (!), identification de bonnes places de bivouacs, réservations des hôtels, descriptions et guide pour les sites touristiques, traduction des menus dans les restaurants, faire l’interprète dans de nombreuses situations et même commander par internet des articles que nous souhaitions acheter et les réceptionner chez des amis, en bref une série de services qui nous permettra de faire cette traversée avec zéro souci logistiques !
2/ Voyager en convoi : Pour diminuer les frais, plusieurs véhicules se regroupent avec un guide et forment un convoi. Voyager en convoi demande des concessions et de la flexibilité : Quand je suis seul, je pars quand j’ai envie, en convoi on se donne une heure de départ et il faut mettre le réveil pour s’y tenir ! Quand on s’arrête pour un repas, il faut plus de temps pour décider dans quel restaurant aller et quels plats commander. Heureusement, après avoir constaté que nous savions nous débrouiller en navigation GPS, Yingchu nous laisse une certaine liberté et autonomie d’éclater le convoi et nous avons même pris des itinéraires un peu différents. Cette flexibilité a été possible grâce à l’excellent réseau cellulaire de la Chine qui nous permettait de rester en contact téléphonique et de messagerie à tout moment.
3/ Un pays cher ! Mes 28 jours et 5138 kilomètres vont couter plus de 6000€ En plus des frais d’agence, ce montant inclus un certain nombre de nuits dans des hôtels en pleine ville ou car il faisait déjà très froid !), les entrées des sites touristiques, le fuel et les péages autoroutiers. Mon budget « Tour du monde » explose pour la Chine…
Et le lien vers mon blog Chine: https://landroamer.blogspot.com/2019/03/china.html

Le sud-est asiatique

Laos, des montagnes et des plaines
Si au niveau géographique rien de change en sortant de Chine, nous sommes toujours dans une zone montagneuse de moyenne altitude partiellement boisée, le contraste est saisissant sous d’autres aspects. Infrastructures minimalistes et en mauvais état, des villages piteux, plein de gens oisifs et de nombreux enfants, des chiens errants et maigrichons alors que l’on ne voyait rien de cela avant la frontière. Premier arrêt dans la petite ville « frontière » de Luang Namtha avant de continuer sur la délicieuse et charmante ville de Luang Prabang. Elle mérite vraiment son label UNESCO. J’ai adoré ! En direction du sud, je tombe sur la ville « Far-West » de Vang-Vieng, style décrépi, post-hippy des année 70s, une faune de jeunes touristes bas de gamme semble apprécier l’endroit… Une visite de Vientiane ne va pas améliorer mon impression de ce pays qui est en train de se construire lentement.

Comme l’entrée en Thaïlande des camping-cars, et encore plus des camions véhicules d’habitation, est interdit par une loi datant de 2017, il faut utiliser des astuces pour espérer entrer dans ce pays. Plusieurs véhicules s’étant fait refouler 2-3 fois (il faut alors essayer un autre poste frontière), je vais rebrousser chemin, et aller tout au nord du Laos pour entrer en Thaïlande => Séjour de 26 jours - 1755 km.
Mon blog Laos : https://landroamer.blogspot.com/2018/11/laos.html

Thaïlande, le pays des contrastes
A la sortie du pont qui franchit le Mékong pour entrer en Thaïlande, la route fait une intersection avec 4 Stops : on transite de la voie de droite (Chine, Laos) à la voie de gauche (Thaïlande, Malaisie) de la chaussée ! Toujours en altitude, entouré de verdure, le centre de la ville de Chiang Rai est charmant, donc bien touristique. Je continue vers le sud et les ruines des temples de Chiang Mai et de Ban Mueang Kao, tous les deux classé par L’UNESCO : impressionnant. La mégalopole de Bangkok m’attend (8 millions d’habitants) des autoroutes à étages et des grands axes routiers essayent de limiter les embouteillages. La visite du palais royal et ses temples recouverts d’or me rappelle que ce pays n’a jamais été conquis ni colonisé. Pattaya est l’enfer (ou le nirvana ?) des stations balnéaires du sud-est asiatique : des plages immenses, remplies de retraités opulent en torse nu (souvent accompagnés d’un jeune asiatique de compagnie…) passent le temps à boire des bières. Le soir, une partie de la Grand-rue est fermé à la circulation automobile et devient une « Walking street », c’est la zone des bars à gogo girls, discos et femmes en toute petite-tenue…

Je suis invité à un rassemblement de Land Rover je fais donc un détour, mais je ne suis plus à quelques centaines de kilomètres près, et je vais y participer pour 24 heures avec plaisir. Trop génial de se faire accepter pleinement, de rencontrer des gens qui aiment voyager en 4x4 et vive l’esprit de convivialité des clubs !
Comme je souhaite rentrer en Suisse pour les fêtes de fin 2018, je n’ai pas le temps de profiter des belles plages au sud de Bangkok. Je file droit sur Kuala Lumpur en Malaisie car ce n’est évident de laisser son véhicule plus de 30 jour en Thaïlande. => Séjour de 17 jours - 2920 km.
Mon blog Thailande: https://landroamer.blogspot.com/2018/12/thailand.html


Malaisie péninsulaire, nature et jungles
De retour d’Europe, je visite Kuala Lumpur, belle grande ville, très étalée avec énormément de verdure entre les divers quartiers ; je n’ai jamais vu quelque chose de similaire ailleurs. En contrepartie de cette dispersion dans l’espace, on fait beaucoup de kilomètres entre les divers quartiers. La Malaisie c’est la rencontre relativement harmonieuse de 3 cultures : malaise, chinoise et indienne, on y trouve donc des quartiers très divers et on a le choix pour ses menus ! Des zones tropicales humides de plaine, je monte avec plaisir à 1500 m d’altitude, vers Tana Rata dans les Cameron Highlands pour retrouver de la fraîcheur. Des plantations de thé, de fraises et surtout une forêt recouverte de mousses sont un agréable changement avec la chaleur et l’humidité des plaines.

Sur l’ile de Penang, le centre historique de George Town est vivant, attirant, c’est un microsome des trois cultures du pays. De nouveau en hauteur, au Royal Belum State Park, je vais voir des rafflesias, les plus grandes fleurs qui existent au monde (elles peuvent atteindre 100 cm, 10 kg !) !
A Malacca, dans la cité historique, qui était un des points stratégiques du commerce maritime asiatique au temps des Sultans, avant que ne viennent les colonisateurs portugais, des Pays-Bas puis britannique, je me sens remonter le temps de quelques centaines d’années. Je continue ma route vers Singapore, mais je vais laisser le Roamer en Malaisie car c’est très coûteux de vouloir entrer dans ce pays avec une voiture étrangère. Après la visite de Singapore, je vais remonter à Port Klang (près de Kuala Lumpur) pour expédier le Land Roamer par un bateau roulier (roro) vers Kota Kinabalu dans la partie malaisienne de Bornéo. => Séjour de 58 jours - 1644 km.
Singapore, la sophistiquée

Déjà en entrant dans le pays, au service d’immigration, on sent que l’on entre dans un pays hyper organisé : tout est grand, beau, propre et fonctionne ! Je vais prendre un abonnement de 48 heures sur les bus à étages « Hop on-Hop Off », une façon pratique de visiter cette ville historique et moderne. Je visiterai le fascinant musée des civilisations asiatiques et le très célèbre « Raffles long bar », ne manquez pas de le visiter si vous allez dans cette ville. Comme en Malaisie, on y trouve les 3 groupes ethniques et cultures qui cohabitent. Le soir, beaucoup d’activité se passe sur le quai Clarke et à Riverside Point. Par une saine gestion, un objectif atteint de devenir le centre financier de l’Asie, l’économie de Singapore est florissante. On y trouve de nombreux bâtiments imposants qui atteste de cette dynamique. Bien entendu, le coût de la vie n’est pas le même que dans les pays avoisinants. C’est une ville hyper propre, jeter un chewing-gum ou un mégot de cigarette par terre est punissable d’une amende salée. Le pays est un heureux mélange de l’Asie et du monde Occidental. Mes quelques jours passé dans cette ville-état sont très agréables. Un dépaysement des autres pays de la sous-région. => Séjour de 3 jours.
Mon blog Malaisie : https://landroamer.blogspot.com/2019/02 ... aysia.html

Comment va le Brutt ?
• Ah, la, la… tout se paie un jour… Je savais que ce n’était PAS une bonne idée d’aller me promener dans le lac salé de Maranjab, en Iran. Malgré une longue séance minuteuse de lavage sous pression du camion à la sortie du lac, au cours des mois suivant des cristaux de sel vont fait leur œuvre destructrice dans mon alternateur et le moteur électrique du compresseur et ces deux organes commençaient à devenir capricieux. Après démontage et vérification à Kuala Lumpur le verdict tombe : à remplacer. L’alternateur est trouvé sur place et un nouveau compresseur avec son moteur 24V est livré par dans les 3 jours. NB : J’ai absolument besoin d’air comprimé pour actionner les vitesses courtes et les blocages de différentiels.
• Je profite de cet arrêt pour améliorer la ventilation de la cellule : pose de volets à rideaux qui peuvent s’ouvrir quand les portes arrière du camion sont ouvertes : le grand luxe quand il fait chaud !

Encart : Les clubs Land Rover du sud-est asiatique.
Les possesseurs de Land Rover Series, Defender, Discovery I et II (avec exclusion des modèles récents, trop « nouveaux riches ») se sont regroupés en clubs de la marque de Solihull dans les pays anglophones de la sous-région. Ils organisent régulièrement des événements, des sorties, des voyages et font des raids tout-terrain (pur et dur) dans la jungle. Afin de soigner leurs relations publiques, ils organisent aussi des sorties ayant un but social, style améliorer les routes d’accès à des villages perdus dans la jungle, ce qui leurs permet aussi de se faire plaisir à treuiller et de franchir des rivières et bourbiers ! Ils ont un vrai esprit de solidarité et d’entraide pour obtenir des pièces et garder ces véhicules d’un âge certain en état de circuler. Des ateliers de mécanique spécialisé pour ces types de véhicules existent dans plusieurs grandes villes.
Mon Land Roamer ayant été « adopté » par les aficionados de Land Rover (le fait que je possède toujours ma fidèle Land Rover Série III de 1977 contribue à mon insertion dans le clan !) qui forment des clubs très soudé dans ces pays, du coup des membres me recommande de l’un à l’autre au fil de mon voyage, c’est hyper sympa de rencontrer de nombreuses personnes de cette façon.

.
Quelques voyages avant un Tour Du Monde http://landroamer.blogspot.ch/

Image

def130
Messages : 1771
Enregistré le : mar. 23 nov. 2010 22:44
Contact :

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par def130 » lun. 2 déc. 2019 17:56

cool profite bien , toujours sympas de te lire cela me rappelle de bon souvenir et c est vrai les contacts avec les clubs permettent de belles opportunité de rencontre et de ballades dans des lieux ou en voyage on n irait pas forcement. perso je suis encore en contact avec le land club du Pakistan.
A+ Sur wats ap

Avatar du membre
Bernard52
Messages : 809
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 09:03
Localisation : St-Cergue - Suisse

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Bernard52 » jeu. 5 déc. 2019 16:48

On continue de remonter le temps: un texte (et un lien vers mon blog) sur mon voyage au Vietnam (mai 2019)

Vietnam du Nord au Sud à moto
.
Image

Vu qu’il est très difficile d’entrer au Vietnam avec un véhicule étranger, je n’avais pas pu visiter ce pays avec mon Land Roamer. Voulant absolument le visiter, je décide de le faire avec une moto de location ! A fin avril, je laisse donc mon Brutt sur l’île de Bornéo (à lire dans le prochain numéro !), prends un avion pour Hanoï et m’organise pour louer une moto que je pourrais rendre à Ho Chi Minh City, ou « Saïgon », pour les nostalgiques. Le Vietnam étant actuellement une destination touristique très populaire (et bon marché !), plusieurs agences proposent ce genre de prestations. Sachant que l’on ne roule pas très vite, je me décide pour une petite moto, une Honda Winner de 150 cc.

Première destination touristique, le pittoresque village de Mai Châu niché entre des montagnes à environ 800 m d’altitude. Puis j’entame la longue route vers la ville de Diên Biên Phu (nom mythique que j’entends depuis mon enfance dans les colonies françaises…), un musée retrace l’historique victoire du Viêt Minh sur les forces de l’Union française. Je continue mon périple vers les montagnes du Nord (je passe à 12 km de la frontière chinoise !) et dans la région de Sapa la pluie et le froid sont bien présents ; les sommets des montagnes sont dans les nuages. Plusieurs ethnies minoritaires habitent dans cette région, elle est aussi connue pour ses belles rizières convolutées autour des collines. Très belle contrée qui vaut le détour, même si c’est excentré.

Je me dirige ensuite vers la célèbre baie d’Halong et vais faire une excursion de 3 jours (2 nuits) en bateau afin de contempler ces formations rocheuses implantées dans cette baie. Son panorama marin naturel, les centaines d’îles karstiques calcaires immergées et la richesse biologique de son écosystème tropical lui valent d'être inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Malheureusement, la météo me réserve un ciel couvert et des crachins, ce qui enlève une partie du charme de ce joyau. Les lacs et pagodes de Ninh Binh sont la prochaine étape, un ciel nuageux me fait prendre la route vers le sud, à la recherche du soleil que je retrouve dans les environs de ma prochaine destination : le parc national de Phong Nha et ses majestueuses caves, je suis hyper impressionné par la cave du Paradis ; on se sent minuscule et éphémère face à la hauteur des voûtes et la grandeur des stalactites/mites : un éclairage artificiel somptueux met vraiment cette cave en valeur. Depuis ce parc, dans les montagnes, je vais ensuite prendre une partie du célèbre « Ho Chi Minh trail » qui avait permis le transport héroïque d’armes et d’hommes pour lutter contre l’armée américaine dans les années 70. Dans le centre du pays, de nombreux sites attestent de l’intensité du conflit vietnamien : les sous-terraines qui abritèrent des milliers de civils fuyant les bombardements intensifs, le complexe de la ligne de démarcation du 17e parallèle et à Tâ Con le musée et les reliques d’une des plus grandes bases de l’armée américaine, qui fut évacuée de façon dramatique. A Saigon, le musée des vestiges de la guerre illustre d‘une manière sobre et poignante la futilité des guerres de conquêtes des Occidentaux dans le Sud-Est asiatique : uniquement au Vietnam, on estime que 2.4 millions de personnes (civiles et militaires) périrent…

Établie comme capitale du Vietnam unifié en 1802, la ville de Huê a été le centre politique, culturel et religieux sous la dynastie Nguyên, jusqu'en 1945. La rivière des Parfums serpente à travers la cité impériale, la cité pourpre interdite et la cité intérieure, ajoutant la beauté de la nature à cette capitale féodale unique. Hôi An et sa vieille ville est ma prochaine destination : le charme de ses ruelles et rivières est envoûtant, surtout la nuit.

Plutôt que de prendre la grande route nationale dans les plaines vers le sud, je fais une nouvelle incursion dans les montagnes de l’intérieur du pays, il y a moins de circulation et les paysages sont nettement plus beaux. Depuis Nha Trang jusqu’à Vung Tau je suivrai de nouveau la côte, qui est très belle dans cette région, avant d’arriver à Ho Chi Minh City et de rendre la moto de location. Me reste à découvrir, sac au dos et en minibus, une partie du delta du Mékong, particulièrement Can Tho et Châu Dôc. La région du delta est très différente du reste du pays : de grandes plaines bien arrosées sont le grenier du pays. Je vais faire des excursions en bateau sur des rivières et des canaux pour visiter cette façon de vivre au fil de l’eau. Bien qu’un peu « dérouté » au début de ma visite, à mon départ je garde un excellent souvenir de ce pays si contrasté dont j’ai visité 6 sites classés par l’UNESCO. => Séjour de 37 jours - 4000 km à moto et 286 km en minibus.

Lien vers mon blog Vietnam :https://landroamer.blogspot.com/2019/08/vietnam.html


Cambodge en mode « sac à dos »…


Une première dans mon tour du monde, j’obtiens un visa et passe une frontière sur un fleuve ! Ma sortie du Vietnam au nord de Châu Dôc et mon entrée au Cambodge se fait en bateau sur le Mékong, avant d’arriver à Phnom Penh. Pour moi, le Cambodge, c’est le souvenir du génocide du régime Khmer rouge de Pol Pot (1975-79) et Angkor Wat. A Phnom Penh, je visiterai le musée du génocide de Tuol Sleng, un lycée reconverti en prison. Environ 18’000 personnes y ont été détenues avant d'obtenir la confession de leurs « crimes » et avant d’être transportées au camp d'exécution de Choeung Ek à 17 kilomètres, devenu aujourd'hui un lieu de visites et de recueillement. De nombreux ossements ont été sortis des fosses et rassemblés dans un stupa au centre du site. 1.7 millions de personnes seront exécutées durant cette sombre période. Heureusement, Phnom Penh est maintenant devenue une grande métropole pleine d’activité, résolument tournée vers le futur.

Un car me transporte vers Siem Reap et ses nombreux temples qui s'étendant sur plus de 400km² (en incluant la forêt). Le site archéologique d'Angkor abrite les restes des différentes capitales de l'empire Khmer, du IXe au XVe siècle : je visiterai plusieurs de ces sites, particulièrement le fameux Temple d'Angkor Wat et, à Angkor Thom, le Temple Bayon avec ses innombrables sculptures. Le site d'Angkor a été classé patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1992. Les sites et régions touristiques sont bien organisées et développées, le reste du pays a encore du rattrapage à faire.

Comme le Vietnam, le Cambodge tourne le dos au socialisme-communisme et pivote vers le capitalisme et une économie de marché, mais attention au fossé qui se creuse (comme dans beaucoup de pays) entre les nantis et la classe ouvrière-paysanne. On se sent en totale sécurité dans ces deux pays. => Séjour de 9 jours - 140 km en vedette sur le Mékong et 470 km en car.

Transit à Bangkok
Avant et après mon périple au Vietnam, j’ai passé 24 heures à Bangkok pour d’abord laisser et ensuite pour reprendre mon grand sac de voyage avec plusieurs choses que je voulais ramener en Europe. C’est une immense ville tellement agréable et facile !

Encart : Comparatif de trois modes de voyages dans le Sud-Est asiatique


• Véhicule 4x4

Parfait pour faire les trajets de liaison, partir et s’arrêter quand on veut, bref l’autonomie d’un camping-car et le 4x4 permettent de sortir des routes pour trouver des bivouacs sympas et privatifs (pas toujours possible). Une fois arrivé en ville c’est une autre histoire, car il est quasi impossible de trouver des endroits où, vu la chaleur ambiante, on peut dormir en laissant toutes les portes et fenêtres du véhicule ouvertes. Du coup, je me rabats sur des auberges de voyageurs où je paye un petit montant par nuit, 5-10€ pour un lit dans un dortoir ou 15-30€ pour une chambre privée, dans les deux cas, avec climatisation. C’est aussi sympa de rencontrer d’autres voyageurs et de ne pas toujours être seul.

• Moto
Au Vietnam, plusieurs agences louent une moto dans une grande ville avec la possibilité de la rendre dans une autre, ce qui est très pratique pour visiter le pays. La circulation dans les villes est hyper dense, confuse (chacun pour soi) mais se fait à vitesse réduite. Sur les axes routiers où on circule forcément plus vite, les dangers viennent de PARTOUT (de gauche, de droite, devant, derrière), la concentration sur la conduite doit être totale, pas 1/10e de seconde de distraction : j’ai constaté une dizaine d’accidents en 4 semaines de voyages à moto ! Les routes sont bonnes dans l’ensemble, mais les aléas de la météo, pluie et « froid » en zone montagneuse, sont bien ressentis par les motards ; je me suis pris une belle longue averse tropicale dans les montagnes du nord, trempé jusqu’aux os avant de trouver un hôtel dans la prochaine ville…

• Sac à dos
Des grands cars inter-villes, climatisés et confortables, vous transportent du centre d’une grande ville au centre de la prochaine et vous attendent des deux côtes d’une frontière ! Les auberges et hôtels pour voyageurs à petits budgets ne sont jamais loin, toujours près d’une zone touristique attrayante, on les rejoint à pied ou en tuk-tuk. De nombreux restaurants et bars sont à proximité et on y rencontre de nombreux autres voyageurs. Des agences de voyages se trouvent dans les alentours et vous proposent des excursions en groupe dans les sites à visiter. Un billet d’avion, un smartphone et une carte de crédit suffisent : c’est certainement la façon la plus simple et efficace de voyager !
.
Quelques voyages avant un Tour Du Monde http://landroamer.blogspot.ch/

Image

Avatar du membre
zebulon54
Messages : 1367
Enregistré le : dim. 10 nov. 2013 14:26

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par zebulon54 » jeu. 5 déc. 2019 22:44

Bonjour Bernard

"Un billet d’avion, un smartphone et une carte de crédit suffisent : c’est certainement la façon la plus simple et efficace de voyager"
Tout à fait d'accord surtout en Asie ... mais ce n'est pas la thématique de ce forum :clown:
Bonnes routes

Avatar du membre
Bernard52
Messages : 809
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 09:03
Localisation : St-Cergue - Suisse

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par Bernard52 » ven. 6 déc. 2019 00:06

zebulon54 a écrit :
jeu. 5 déc. 2019 22:44
Bonjour Bernard
... mais ce n'est pas la thématique de ce forum...
Bonnes routes
Hello Zebulon54,

Ne t'inquiète pas, je vais continuer mon Tour du Monde avec mon Land Roamer, un vrai 4x4 :-)
Shipping depuis Jakarta pour l'Australie au début 2020.
Quelques voyages avant un Tour Du Monde http://landroamer.blogspot.ch/

Image

Avatar du membre
jmi
Messages : 1442
Enregistré le : jeu. 3 févr. 2011 21:47
Localisation : Auvergne - Suisse (VD)
Contact :

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par jmi » ven. 6 déc. 2019 07:19

Ahhhhhh !!!! Ça fait un moment que je n'avais pas suivi ton voyage, et là, je redécouvre avec plaisir !
Et en plus, ce que j'aime énormément, c'est la diversité dans tes modes de voyages : tu n'es pas un 4x4eux en voyage, mais un voyageur qui utilise diverses solutions pour voyager !
Concernant les clubs Land Rover, c'est un des points forts de la marque : des passionnés partout dans le monde. Et souvent, en cas de pannes, c'est eux qui vont être d'un grand secours, pas les concessionnaires qui ne font que des modèles récents...;-)
jmi - http://www.autonhome.org
4L : Maroc 2008, Corse 2009, Islande 2010
Def : Balkans 2011, Mongolie 2012, Asie Centrale 2014
Motos : Maroc 2014, Afrique 2015/2016, Gibraltar Race 2019
Récits, photos et vidéos http://www.autonhome.org

def130
Messages : 1771
Enregistré le : mar. 23 nov. 2010 22:44
Contact :

Re: Le Land Roamer a commencé son TDM !

Message par def130 » ven. 6 déc. 2019 18:53

Super
Continue comme Ça t est sur la bonne lancée et si il te faut des contacts et info piste sur l australie hésite pas . Et ya un du forum qui y habite peut etre une rencontre sera possible

Répondre

Retourner vers « Voyages en cours »