Découverte de la trés belle Mauritanie

Avatar du membre
disco64
Messages : 40
Enregistré le : mar. 7 mai 2019 22:33
Localisation : proche PAU
x 6

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par disco64 » mer. 22 mai 2019 22:28

joel40 a écrit :
mer. 22 mai 2019 20:36
Bonsoir michel
Effectivement le tunnel permettait au train de minerai de Zouerat de circuler en territoire mauritanien
Pour l'atteindre il faut d'abord franchir le mur talus qui était la frontière après avoir traversé la voie ferrée qui circule les nouvelles terres mauritaniennes
intéressant, en complément, source wikipdia:
"Particularité de la ligne
En partant de l'océan, en allant d'ouest en est, la voie ferrée suit la frontière mauritanienne avec le Sahara occidental, jusqu'à Choum puis remonte vers le nord. Avant 1978, elle traversait la montagne Choum par un tunnel, mais celui-ci est maintenant fermé et le terrain est difficile et actuellement elle contourne ce passage en pénétrant sur 5 km dans le territoire du Sahara occidental."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Transport ... itanie.png

Michel
0 x
"je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends ..."
Nelson Mandela

DPM de base
Messages : 62
Enregistré le : jeu. 12 févr. 2015 13:45
Localisation : Calvisson
x 14
Contact :

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par DPM de base » jeu. 23 mai 2019 11:12

Le Tunnel de Choum et l'histoire de la Borne 17
Source : Un tunnel pour les hommes bleus, par Aimé Rigal. Ed. Lacour, Nîmes 1988 et autres
Imaginez une paroi rocheuse verticale de 200 mètres de hauteur environ dont la partie basse était recouverte par des éboulis venant de la partie supérieure, située au bout d'une plaine parfaitement plane de 500 km de longueur. La frontière, inventée par les colonisateurs,tire une ligne droite dans cette plaine et oblique brusquement de 90 degrés à l'endroit précis de la falaise de Choum.
Quand il fallut matérialiser cet angle, les autorités française et espagnole ne purent se mettre d'accord. La première planta le fanion 50 mètres avant les éboulis et, la seconde, au sommet du relief. En 1956, un éminent topographe fut chargé de délimiter la frontière entre la Mauritanie et le Rio de Oro. Il fit donc son travail avec beaucoup de conscience professionnelle et d'après ses calculs, il plaça la Borne 17 de la frontière dans les éboulis de la falaise et non dans la plaine. A l'époque, l'Espagne consultée avait demandé des droits de passage exorbitants pour laisser passer le futur chemin de fer de la MIFERMA par le Rio de Oro. De ce fait il n'y avait plus qu'une seule solution : creuser un tunnel pour rester sur le territoire mauritanien. La compagnie fit ainsi construire le tunnel de Choum, long de 1892 mètres. Ce tunnel, inauguré en 1962, aux dires des spécialistes, a couté la somme de plus d'un milliard de francs légers de l'époque. En fin de compte, après des années d'exploitation, ce tunnel se révéla moins cher que les droits demandés par l'Espagne.
A l'époque du percement du tunnel, le personnel cadre de l'entreprise française chargée des travaux était logé dans des bungalows. Légèrement à l'écart, le cantonnement était situé entre l'infirmerie, le restaurant-bar et ses dépendances. Venaient ensuite les deux baraquements des spécialistes européens avec trente-cinq chambres individuelles et les sanitaires communs. Le maître-d'oeuvre, afin de bien marquer la différence entre lui et le constructeur, avait érigé son camp deux cent mètres plus loin, dans le même alignement. Face à l'ensemble de ces cantonnements et séparé par par un no-man's land large de trois cent mètres, on avait édifié les cantonnements africains, soit dix baraquements dont chacun comportait trois chambrées de douze personnes. Cuisines et sanitaires commun par groupe de trente. Les autochtones mauritaniens avaient refusé d'être parqués dans des baraques en dur, mélangés à des nègres. Ils avaient donc édifié leur propre camp après celui des Africains. L'ensemble des khaïmas et des cases construites avec les emballages en carton reposant sur des caisses formait un véritable bidonville. A l'époque, la séparation évidente et voulue entre les Européens, les Mauritaniens et les noirs ne choquait personne. La manière de vivre des uns et des autres, avec des coutumes bien spécifiques et des mentalités totalement différentes, expliquait cette ségrégation, et permettait à chacun de s'organiser selon sa tradition. Ce n'était pas de l'apartheid voulu par la direction, mais un choix tacite entre les ethnies présentes dans une situation provisoire. En plein désert, le moindre incident entre ethnie pouvait prendre des proportions inquiétantes et tourner facilement au drame.
L'été, hommes et matériel, ne supportaient pas des des températures dépassant parfois 50° sans dommage. A titre d'exemple, des compresseurs de marque américaine à leur arrivée sur le site refusèrent systématiquement de démarrer l'après-midi. Finalement on s'aperçut qu'ils avaient été préréglés pour une température maxima de 45° ! Au-delà, ils risquaient d'exploser. Alors, il fallut les adapter à des conditions jamais rencontrées jusqu'à ce jour.
De la plateforme Sud d'où partait la tranchée menant au tunnel, on découvrait un panorama grandiose. On dominait de plusieurs dizaines de mètres le camp et son environnement. La clarté de l'atmosphère sans humidité permettait une vision de 180° sur plus de cent kilomètres de distance. Au pied de la montagne, le camp européen ressemblait à un jeu de cubes. L'ensemble des cantonnements formant un village étalé sur plusieurs hectares. On apercevait le pointillé de pierres peintes en blanc matérialisant le tracé de la frontière sur deux kilomètres de art et d'autre de la borne 17, sommet de l'angle tant contesté. Le camp avait été érigé par volonté bien délibérée, à dix mètres de la dite frontière ; c'est-à-dire en territoire mauritanien. Seul l'abri des WC surgissait, bien détaché de l'ensemble, en territoire Rio de Oro. En fait, il ne s'agissait pas d'une démonstration grotesque d'inimitié des Français envers les Espagnols, mais simplement d'une implantation intelligente par rapport aux vents dominants.
A mille cinq cents mètres, la biroute rouge et blanche de la piste d'atterrissage ondulait sous la caresse du vent chaud. Au-delà, on distinguait le « chemin » des camions Kennworth, composé de traces s'enchevêtrant sur une largeur de plus de 1000 mètres. Une traînée de plusieurs kilomètres annonçait l'arrivée d'un de ces camions. Un nuage de particules soulevées retombait dans les trous profonds, creusés par les passages fréquents de ces gros véhicules ; remplis de fesch-fesch, ces trous étaient la terreur des chauffeurs de voitures légères.
Au jour J du 11 mars 1961, date mémorable de l'histoire de Choum, nombreuse et bruyante était la foule venue de partout pour assister à la première volée du percement. Le géomètre, après avoir visé la balise de triangulation, fit pivoter la lunette de son théodolite et matérialisa à la peinture rouge l'axe vertical de direction, puis, à l'aide de la mire que tenait fièrement son assistant bidane, il traça un trait horizontal définissant le niveau supérieur des pieds droits. Ensuite le chef-mineur, muni d'un gabarit métallique, définit le contour de la calotte, puis les parois latérales. On distinguait alors sur la roche, le tracé précis de la section complète du tunnel. Au chef de poste échut l'honneur d'implanter la centaine de trous à perforer. En premier, ceux du « bouchon », puis des séries de points concentriquement disposés, appelés dégraissage dans le jargon des mineurs. Il termina enfin par les trous du radier.
L'ensemble de la volée allait être réalisée simultanément, à l'aide de six marteaux perforateurs. Trois installés sur la plateforme exécuteraient les trous de la partie supérieure. Les autres fixés sur leurs poussoirs pneumatiques à même le sol s'attaqueraient à la partie inférieure. Sur un ordre du chef-mineur, les six marteaux se mirent à pétarader en même temps. Le bruit assourdissant multiplié par l'écho de la falaise avait rendu la foule africaine muette d'étonnement et de crainte; on voyait les mineurs qui vibraient au rythme de leurs machines infernales, la première volée se poursuivait. Puis le bruit épouvantable cessa d'un coup, la perforation était terminée. Les mineurs nettoyèrent soigneusement les trous forés et commencèrent à les charger. Dans chacun d'eux, il était introduit un chapelet de cartouches de tolamite (type de dynamite à base de toluène), préalablement glissé dans un fourreau de plastique transparent. Une fois chargés, c'était 50 kg d'explosifs qui étaient répartis dans la roche. La première cartouche, celle qui va au fond du trou, contenait le détonateur électrique; sa déflagration provoque alors celle de la cartouche et, par réaction, celle de toutes les autres. Lorsqu'ils avaient fini de charger, on ne voyait plus que les fils sortant du rocher. Après une ultime vérification du chef de poste et un coup d'oeil circulaire pour s'assurer que tous les hommes s'étaient éloignés, ce dernier rejoignit derrière un gros rocher les mineurs qui s'étaient mis à l'abri.
L'honneur des premiers tirs échu au commandant de Cercle mauritanien, représentant le gouvernement, qui appuya énergiquement sur une poignée. Une violente explosion secoua alors la montagne et une nuée de rocs monta dans le ciel, accompagné d'un nuage de poussière et de fumée jaune. L'écho des falaises de l'Adrar répéta plusieurs fois le tonnerre des hommes blancs , qui, avec l'aide du marabout local osait défier les forces infernales des profondeurs de la terre. D'un geste unanime, tous les musulmans présents se tournèrent vers la Mecque pour prier. Ce moment solennel et rare resterait gravé dans leur mémoire. Lorsque la fumée, les gaz et la poussière eurent disparu, chacun vint contempler l'excavation creusée dans la falaise. Suivant les trous de prédécoupage sur la roche prévus, la forme parfaite du tunnel se dessinait clairement dans la roche. Il faudrait dix mois et 751 volées pour arriver à l'air libre à l'autre extrémité.
Une galerie d'aération, montante à 45° depuis le fond du tunnel vers l'extérieur, a été percée à mi-chemin de la courbe souterraine pour aboutir près de la borne portant le chiffre 17. Le trou béant de la fenêtre d'aération du tunnel exhalait une odeur fétide de moisissure. Une odeur que tout mineur reconnaîtrait sans peine, lourde, chargée d'humidité et de relent de dynamite qui s'est imprégnée à la matière et y est restée : celle de toute galerie souterraine creusée à l'explosif.
Choum devint, à partir de ce jour, le lieu le plus couru de la Mauritanie. La légende surpassa la réalité rapidement. Au fil de l'événement, chaque jour raconté et encore raconté, les démons prirent forme et certains prétendirent qu'ils les avaient vus s'enfuir en hurlant. Grâce à cette réputation, le chantier ne fut jamais à court de main d'oeuvre.

Les travaux commencés le 11 mars 1961, la dernière "percée" a été effective le 11 juin 1962. La longueur de cet ouvrage était de 1892 m, et le terrassement des accès de 9 km. La hauteur du tunnel est de 6,65 m, la voute fait 2,70 m de rayon et le radier est de 4,92 m de large. Le Tunnel de Choum dans les années 70 quand il était en service, aux dires des conducteurs, il n'y avait que quelques centimètres entre le toit des locomotives et les bords du tunnel.
A l'entrée du tunnel, fut installée une plaque commémorative de l'année de son inauguration par le Président Moktar Ould Daddah, le 11 juin 1962.
2 x

Avatar du membre
Jacomo32
Messages : 1968
Enregistré le : lun. 27 déc. 2010 22:01
Localisation : en Gascogne, tout à l'Ouest de l'Occitanie
x 54

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Jacomo32 » jeu. 23 mai 2019 11:38

Ça c'est de l'info nette et précise, merci Mr le DPM de base.
0 x
La libertat qu'ei lo camin,
Adishatz a tots
Jacomo Image
Iveco Daily 55S17W Clémenson

Avatar du membre
Dominique31
Messages : 622
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 13:34
Localisation : Toulouse
x 47
Contact :

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Dominique31 » jeu. 23 mai 2019 11:46

Merci pour ces précisions c'est super !
Est-ce que la borne 17 est toujours là ? si oui est-elle facile à trouver ?
0 x

Avatar du membre
Ed et Nad
Messages : 547
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 14:20
Localisation : Juvignac
x 45

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Ed et Nad » jeu. 23 mai 2019 13:08

Ah ce DPM, il nous contraint à aller voir toujours plus loin...on va maintenant se mettre à chercher la Borne 17 !!!
Merci
0 x
Toyota Hilux 3L D4D BVA Adonis Tecinox Fournales G278C et CF18 Globe et Gazell' grand raid

Avatar du membre
Dominique31
Messages : 622
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 13:34
Localisation : Toulouse
x 47
Contact :

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Dominique31 » jeu. 23 mai 2019 13:13

Ed et Nad a écrit :
jeu. 23 mai 2019 13:08
Ah ce DPM, il nous contraint à aller voir toujours plus loin...on va maintenant se mettre à chercher la Borne 17 !!!
Merci
Tu as tout à fait raison , c'est terrible , maintenant j'ai ça en tête !!!
Mais c'est super !!
0 x

Avatar du membre
Ed et Nad
Messages : 547
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 14:20
Localisation : Juvignac
x 45

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Ed et Nad » jeu. 23 mai 2019 13:18

comme indiqué, ce doit être à mi chemin de la courbe, avec une inclinaison de 45° depuis le fond, donc un tout petit peu plus prêt de la sortie...à vos règles à calculer et voilà la Borne !!! "mouton1"
Edmond
0 x
Toyota Hilux 3L D4D BVA Adonis Tecinox Fournales G278C et CF18 Globe et Gazell' grand raid

Avatar du membre
Ed et Nad
Messages : 547
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 14:20
Localisation : Juvignac
x 45

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Ed et Nad » jeu. 23 mai 2019 13:20

Même en lisant tous ces livres, il nous trouve toujours une devinette !!!
0 x
Toyota Hilux 3L D4D BVA Adonis Tecinox Fournales G278C et CF18 Globe et Gazell' grand raid

DPM de base
Messages : 62
Enregistré le : jeu. 12 févr. 2015 13:45
Localisation : Calvisson
x 14
Contact :

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par DPM de base » jeu. 23 mai 2019 13:56

Bonjour,

Voici quelques photos en complément

Image

Pour éviter le Rio de Oro, détour de la ligne de chemin de fer.jpg

Image

Tunnel de la borne 17

Image

Inauguration du tunnel

Image

Ligne du tunnel

Image

Février 2019 Au dessus de la sortie nord du tunnel

Le DPM de Base
1 x

Avatar du membre
Jacomo32
Messages : 1968
Enregistré le : lun. 27 déc. 2010 22:01
Localisation : en Gascogne, tout à l'Ouest de l'Occitanie
x 54

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Jacomo32 » jeu. 23 mai 2019 14:05

L'énigme de la borne 17.
Essayons de mettre l'angle de la frontière sur une vue aérienne
Image
Aïe, il y a désaccord entre Open Street Map, Google Map et Virtual Earth Street, qui a bon (en supposant qu'il y en ait un) ?
Si on regarde les emplacements des points par rapport aux 2 bouts du tunnel, on peut éliminer Virtual Earth Street et Open Street Map semble lui aussi mal placé.
Examinons Google Map, possible il y a ce qui pourrait être un éboulis pas loin.
Image
Dominique, tu as une piste pour aller à ce point :hehe: :hehe:
0 x
La libertat qu'ei lo camin,
Adishatz a tots
Jacomo Image
Iveco Daily 55S17W Clémenson

Avatar du membre
Dominique31
Messages : 622
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 13:34
Localisation : Toulouse
x 47
Contact :

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Dominique31 » jeu. 23 mai 2019 14:11

Le mystère s'épaissit ! j'en saurai plus fin octobre !!!
0 x

Avatar du membre
Ed et Nad
Messages : 547
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 14:20
Localisation : Juvignac
x 45

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Ed et Nad » jeu. 23 mai 2019 14:51

En plus on voit quelques pistes qui sillonnent, laquelle sera la bonne ?
Dominique que tu as de quoi t'occuper et on veut des preuves !!!
Tout cela me fait presque regretter de descendre dans le sud !
Ah sacrée Mauritanie...
Edmond
0 x
Toyota Hilux 3L D4D BVA Adonis Tecinox Fournales G278C et CF18 Globe et Gazell' grand raid

Avatar du membre
Dominique31
Messages : 622
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 13:34
Localisation : Toulouse
x 47
Contact :

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Dominique31 » jeu. 23 mai 2019 14:53

Tu peux encore choisir !!!
0 x

Avatar du membre
Ed et Nad
Messages : 547
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 14:20
Localisation : Juvignac
x 45

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Ed et Nad » jeu. 23 mai 2019 15:10

j'ai déjà un bon prévisionnel pour l'automne, ce sera pour 2020...
et en attendant je pars pour les balkans vendredi 31, c'est du peu !!!!
0 x
Toyota Hilux 3L D4D BVA Adonis Tecinox Fournales G278C et CF18 Globe et Gazell' grand raid

Avatar du membre
Ed et Nad
Messages : 547
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 14:20
Localisation : Juvignac
x 45

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Ed et Nad » jeu. 23 mai 2019 15:11

Pour mon prévisionnel de 2020 que je t'avais transmis , je crois qu'il sera encore enrichie sur la partie Nord...
0 x
Toyota Hilux 3L D4D BVA Adonis Tecinox Fournales G278C et CF18 Globe et Gazell' grand raid

Avatar du membre
Dominique31
Messages : 622
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 13:34
Localisation : Toulouse
x 47
Contact :

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Dominique31 » jeu. 23 mai 2019 15:13

Tiens tiens comme c’est bizarre !!!
0 x

Avatar du membre
Ed et Nad
Messages : 547
Enregistré le : ven. 13 févr. 2015 14:20
Localisation : Juvignac
x 45

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Ed et Nad » jeu. 23 mai 2019 15:37

Comme je serais descendu au sud, je me concentrerais sur le Nord en rajoutant la remontée de El Gallaouyia -Tourine - Bir Mogren, peut-être serais je obligé pour le gasoil de repasser par Zouerat ? à voir...
allez je vais commencer à revisiter mon prévis 2020, en attendant tes retours !!!
je m'excuse auprès de Pierre , on a squatter ton très beau compte rendu...
Edmond
0 x
Toyota Hilux 3L D4D BVA Adonis Tecinox Fournales G278C et CF18 Globe et Gazell' grand raid

Avatar du membre
Jacomo32
Messages : 1968
Enregistré le : lun. 27 déc. 2010 22:01
Localisation : en Gascogne, tout à l'Ouest de l'Occitanie
x 54

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Jacomo32 » jeu. 23 mai 2019 16:38

Ed et Nad a écrit :
jeu. 23 mai 2019 15:37
je m'excuse auprès de Pierre , on a squatter ton très beau compte rendu...
C'est la magie d'un compte-rendu, ça fait rêver, ça fait faire (ou refaire) des projets mais tout ça c'est du bonheur !!
Merci, merci.
0 x
La libertat qu'ei lo camin,
Adishatz a tots
Jacomo Image
Iveco Daily 55S17W Clémenson

Avatar du membre
Manard
Messages : 11869
Enregistré le : sam. 13 nov. 2010 22:10
Localisation : Midi Pyrénées
x 133

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Manard » jeu. 23 mai 2019 17:32

Bonjour,

Dans le tunnel comme si vous y étiez :



Info sur la longueur de ce tunnel : http://mr.geoview.info/choum_tunnel,31678006w

Bernard
0 x
Image

Avatar du membre
Pierre Dutrey
Messages : 69
Enregistré le : ven. 16 mai 2014 18:36
Localisation : St Martin de Seignanx 40
x 1

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Pierre Dutrey » jeu. 23 mai 2019 18:12

Ed et Nad a écrit :
jeu. 23 mai 2019 15:37
je m'excuse auprès de Pierre , on a squatter ton très beau compte rendu...
Edmond
Pas de problémes,c'est bien que chacun améne sa pierre a l'edifice
0 x
Celui qui est préssé est déjà mort..[sat][/sat]

Avatar du membre
Pierre Dutrey
Messages : 69
Enregistré le : ven. 16 mai 2014 18:36
Localisation : St Martin de Seignanx 40
x 1

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Pierre Dutrey » jeu. 23 mai 2019 18:18

syncronono a écrit :
mer. 22 mai 2019 20:20
Certainement un très beau voyage.
Merci pour le partage, mais si vous avez d'autres photos n'hésitez pas, surtout quand le bleu se plante... :lol:
Merci Mr Bruno,dommage que je n'ai pas de photos de plantage(car il y en a pas eu) de notre virée en T3 Syncro je les aurais mises avec un certain plaisir :loll: :twisted:

A un de ces 4 peut etre sur les pistes :)
0 x
Celui qui est préssé est déjà mort..[sat][/sat]

joel40
Messages : 110
Enregistré le : lun. 11 mars 2013 12:58
x 5

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par joel40 » jeu. 23 mai 2019 19:17

Image
Où on voit le coffrage par plaque aviation
0 x

Avatar du membre
Jacomo32
Messages : 1968
Enregistré le : lun. 27 déc. 2010 22:01
Localisation : en Gascogne, tout à l'Ouest de l'Occitanie
x 54

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par Jacomo32 » jeu. 23 mai 2019 19:31

joel40 a écrit :
jeu. 23 mai 2019 19:17
Où on voit le coffrage par plaque aviation
Et Daniel qui vérifie que tout le monde sorte bien du tunnel :loll: :loll:
0 x
La libertat qu'ei lo camin,
Adishatz a tots
Jacomo Image
Iveco Daily 55S17W Clémenson

joel40
Messages : 110
Enregistré le : lun. 11 mars 2013 12:58
x 5

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par joel40 » jeu. 23 mai 2019 19:58

Image une autre photo et une vidéo inch allah
0 x

Avatar du membre
disco64
Messages : 40
Enregistré le : mar. 7 mai 2019 22:33
Localisation : proche PAU
x 6

Re: Découverte de la trés belle Mauritanie

Message par disco64 » jeu. 23 mai 2019 20:38

Jacomo32 a écrit :
jeu. 23 mai 2019 14:05
L'énigme de la borne 17.
Essayons de mettre l'angle de la frontière sur une vue aérienne
Image
Aïe, il y a désaccord entre Open Street Map, Google Map et Virtual Earth Street, qui a bon (en supposant qu'il y en ait un) ?
Si on regarde les emplacements des points par rapport aux 2 bouts du tunnel, on peut éliminer Virtual Earth Street et Open Street Map semble lui aussi mal placé.
Examinons Google Map, possible il y a ce qui pourrait être un éboulis pas loin.
Image
Dominique, tu as une piste pour aller à ce point :hehe: :hehe:
Bonsoir,
M. Gandini a écrit : "Une galerie d'aération, montante à 45° depuis le fond du tunnel vers l'extérieur, a été percée à mi-chemin de la courbe souterraine pour aboutir près de la borne portant le chiffre 17."
Pour moi vu les images satellite avec GE, la borne et la piste ( en violet) qui y mène sont là:
Image
0 x
"je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends ..."
Nelson Mandela

Répondre

Retourner vers « Voyages terminés »