Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Plans , photos des travaux en cours, etc
Avatar du membre
Manard
Messages : 10745
Enregistré le : sam. 13 nov. 2010 22:10
Localisation : Midi Pyrénées
x 71

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Manard » mar. 10 mars 2015 08:39

Bonjour Forclod,


Toujours très matinal :lol: , tu en profites que tout le monde dort pour venir égayer le forum et nous apporter tous tes conseils aux auto-constructeurs :super:

Concernant le nid d'abeille avec les cellules en polypropylène je reconnais que l'isolation n'est pas au rendez-vous mais par contre la tenue mécanique l'est.

Sur le précédent post si j'ai bien compris tu préconiserai de stratifier toutes ces couches de mat d'un seul coup, moi j'ai souvenir qu'avec une seule pour appliquer la résine sur les plus grandes surfaces qui faisaient un peu plus de 4 m2 avec 4 kg de résines, il ne me fallait pas glandouiller pour les étaler car la polymérisation commençait vers 6 à 7 mn après l'ajout du Butanox (durcisseur) et encore je ne dosais pas à 2% .

Autre question, l'emploi de rowing en lieu et place de mat de verre permet-il d'économiser en poids? peut-être pas au niveau du porte monnaie...

Je vous souhaite une bonne journée

Bernard
0 x
Image

def130
Messages : 1361
Enregistré le : mar. 23 nov. 2010 22:44
x 25
Contact :

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar def130 » mar. 10 mars 2015 21:26

Je vais pas polémiquer sur le sujet mais il a quand même plus de 20 ans d évolution Dans les tissus composites depuis la dernière sigma , il faut savoir que le mat a la base est juste la pour monter de l épaisseur il a pas une bien grande résistance structurel pour ma part c est une peaux en bi axial de 350 gr quelques renforts et tissus adapte aux endroits stratégiques et j arrive à un poids de 3 kg au m2 on peux faire mieux mais la le budget explose
0 x
http://www.youtube.com/watch?v=1-v8Z37lz0U

Image

mon land pisse l'huile et alors!!!!

Avatar du membre
forclod
Messages : 247
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 21:35

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar forclod » mer. 11 mars 2015 00:10

Manard a écrit :Bonjour Forclod,

Sur le précédent post si j'ai bien compris tu préconiserai de stratifier toutes ces couches de mat d'un seul coup, moi j'ai souvenir qu'avec une seule pour appliquer la résine sur les plus grandes surfaces qui faisaient un peu plus de 4 m2 avec 4 kg de résines, il ne me fallait pas glandouiller pour les étaler car la polymérisation commençait vers 6 à 7 mn après l'ajout du Butanox (durcisseur) et encore je ne dosais pas à 2% .

Autre question, l'emploi de rowing en lieu et place de mat de verre permet-il d'économiser en poids? peut-être pas au niveau du porte monnaie...

Bernard


Plusieurs remarques:

--D'abord, je me suis mal expliqué: il est préférable de stratifier non pas d'un seul coup, mais à la queue leu leu. En effet, comme tu le disais Manard, pour de grandes surfaces, il serait impossible, du fait des temps de polymérisation, de tout faire en même temps. Mais bien pire, on aurait le risque de surchauffer l'ensemble stratifié et de perdre les propriétés de celui-ci.
Par contre, "faire tourner" le stratifié ( c'est à dire attendre que la première enduction soit "au gel" c'est à dire entre poisseux et dur ) permet de commencer la 2ème couche en partant du même endroit où l'on a commencé la première pour respecter les temps de prise. La cohésion entre les couches est à son meilleur niveau dans ces conditions: les dégagements gazeux sont faits, le moment d'accrochage est le meilleur, et de plus le point chaud de la polymérisation de la première couche est passé, et la polymérisation de la deuxième ne sera pas altérée par un excès de chaleur dégagée par la première couche. Enfin la paraphine de séchage n'est pas remontéeet permet un excellent accrochage entre les couches sans avoir à aviver les surfaces.

--Ensuite, la résine, c'est comme la cuisine...le pire c'est que c'est vrai ! Votre résine tire trop vite, réduisez le durcisseur, elle tire trop lentement , allez...une lichouille de plus de durcisseur...j'ai dit une lichouille hein, attention ... trop peu et çà ne durcira jamais parfaitement, c'est juste bon à jeter...mais surtout trop de durcisseur et c'est le vrai beau fait divers sur FR3, explosion feu dégagement de fumées toxiques...la vraie belle aventure à raconter quelques années plus tard si tout se passe bien...d'ailleurs je vous l'avais dit dès le départ rappelez vous, extincteur et seaux d'eau sont la meilleure arme contre les erreurs de mélange. Il faut comprendre: 3% de durcisseur c'est 50% de plus que 2% et çà n'est pas rien, mais alors pas rien du tout ... 8|

--Pour vous en sortir facilement, une seule solution, le pot de chambre... :malin1:
Vous en trouverez chez votre fournisseur de résine. C'est un récipient en plastique qui fait 2 litres. Il vous permet de préparer votre résine dans de petites proportions, et de mélanger facilement avec votre flacon doseur le durcisseur nécessaire.
Ca ne coûte rien, prenez en plusieurs, une dizaine, vous verrez qu'on y gagne par rapport à une bassine. Les bords sont plus hauts et permettent de mélanger plus facilement la résine et le durcisseur. Le plastique est plus solide que celui d'une bassine, et si un reste de résine sèche au fond du pot, elle est plus facile à démouler et enfin le pot ne fond pas à l'acétone, alors que pas mal de bassines n'aiment pas .
L'acétone de nettoyage pour ébulleurs, pinceaux et pattes de lapin, peut être mis dans un pot, ce qui fait que si il y a prise de température, il y aura très peu d'acétone qui partira en flammes en cas de fausse manoeuvre. Votre pot à eau par contre sera grand (30l) et si possible métallique, pour résister à la prise de température et réguler celle ci de par la masse d'eau.

--Pour le roving, c'est comme tout: il faut mesurer les avantages et les inconvénients, et comme def130 en a parlé un peu plus loin, je vais y répondre un peu plus loin...à plus les caupins :P
0 x
ImageMoins on pédale plus fort et plus on avance moins vite !

Avatar du membre
forclod
Messages : 247
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 21:35

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar forclod » mer. 11 mars 2015 01:39

def130 a écrit :Je vais pas polémiquer sur le sujet mais il a quand même plus de 20 ans d évolution Dans les tissus composites depuis la dernière sigma , il faut savoir que le mat a la base est juste la pour monter de l épaisseur il a pas une bien grande résistance structurel pour ma part c est une peaux en bi axial de 350 gr quelques renforts et tissus adapte aux endroits stratégiques et j arrive à un poids de 3 kg au m2 on peux faire mieux mais la le budget explose


On en a déjà parlé, le Roving est un tissage bi-directionnel simple de type tweed (çà c'est pour intéresser Jaclim) c'est à dire chaîne et trame de fibres, alors que le mat est un assemblage intissé de fibre, comme les nappes de table à jeter
Pour faire des comparaisons:

--POIDS
A poids égal le Roving est plus solide sur surface plane que le Mat
Dès qu'on aborde des surfaces complexes, les limites du Roving sont atteintes: il faut couponner et on perd la résistance mécanique aux liaisons. Donc il faut renforcer à ces endroits là et on perd l'avantage poids si les formes sont complexes. De plus une forme complexe sera toujours plus solide mécaniquement qu'une forme plane. Il faut donc bien peser- c'est le cas de le dire- le pour et le contre. Surface plane, gain de poids, surface complexe gain réel à mesurer au regard des renforts à appliquer, et du travail supplémentaire pour compenser les coupes du Roving.

--PRIX
Bien sûr un Roving, à poids égal de fibres, sera plus cher qu'un Mat.
Ce qui se comprend : d'un côté il y a une opération de tissage complexe, de l'autre une simple opération de dépose de fibre avec un agent de liaison.

--RESISTANCE MECANIQUE
Sans aucun conteste, sur une surface plane le Roving est évidemment plus solide, de par son tissage.
Comme le dit tout à fait justement def130 le Mat sert à donner de l'épaisseur à moindre coût. On s'en sert pour fabriquer les moules (de 10 à 30 épaisseurs suivant la quantité de pièces à mouler)
Une remarque néanmoins, depuis quelques années sont apparus des Mats poudre dérivées de polyester bi-phénolique qui renforcent nettement la cohésion du mat. Meilleurs que les simples Mats, mais toujours pas aussi bons que les Roving.
A noter: il est IMPERATIFavec un Roving , d'intercaler un mat, même fin (50 à 80g) au risque fatal sinon de délaminage. C'est avant tout le tissage qui en est responsable: il "pompe" beaucoup moins facilement le résine et ne permettrait pas à la couche inférieure à celle qu'on encolle d'être en cohésion parfaite, à moins de "noyer" le roving...et là, paf, on redevient trop lourd et cassant. Encore une fois la résine n'est qu'un liant, c'est la fibre qui donne de la solidité. Mettre "beaucoup" de résine (c'est à dire beaucoup trop...) n'amènera le stratifié qu'à être lourd de l'excès de résine et micro fissuré en surface. Même avec un excellent gelcoat de surface passé finement ( 3 à 5 dixième au pistolet basse pression buse 2.5 maxi )
Ne pas confondre: il faut mettre de la résine PARTOUT, mais pas beaucoup.

--FACILITE D'UTILISATION
Bien sûr, def130 ne sera pas d'accord avec moi, mais lui sait manifestement très bien se servir d'un ébulleur, ce qui n'est pas le cas de tout le monde...me tromps-je ?
Et moi, j'essaye d'esquepliquer simplement à quoi çà sert un ébulleur...donc je simplifie...et entre nous , def, on sait très bien tous deux que la meilleure solution c'est toujours celle qu'on réussit le mieux ;-)
Il y a deux inconvénients au Roving.
Le premier c'est la pénétration de la résine à travers le tissage, c'est un coup de main à prendre, quand on n'a jamais fait, pour donner un exemple, on y arrive correctement une fois qu'on arrive au bout de sa cellule... :mdr3: Coup de mains qui se résume en deux gestes: imprégnation et ébullage. Le truc c'est non pas de faire descendre la résine à travers la fibre, mais de la faire remonter. Donc bonne imprégnation de la sous couche du Roving et imprégnation très légère en surface. Ebullage vigoureux (mais alors de chez, il ne faut pas oublier que votre Roving vous ne voyez pas le jour à travers, alors que le mat il est plein de trou...)
Je rappelle qu'un ébulleur ne sert pas à faire descendre la résine dans la fibre mais à faire remonter les bulles d'air. Chaque bulle d'air qui remonte c'est un peu plus de résine qui l'a remplacée.
Le second, c'est tout ce qui n'est pas plat, tout ce qui est en 3D. Un angle rentrant ou sortant, un talon, etc...Il faut alors apprendre à découper, et là encore c'est affaire d'expérience. Soit vous coupez comme un gros blaireau à la charcut'commej'te peux et le résultat est épatant: surépaisseur, poils de fin de trame qui se dressent, problèmes d'adhérence malgré avoir mouillé votre Roving, énervement donc remouillage pour le tremper, le cron il veut pas se tremper, il commence à me faire chiaver ce cron de Roving de mes deux qu'il va faire ce que je veux, à merdre çà coule de partout, pourquoi ile veut pas rester coller agadckzjhdgzvzfevzevegb...pimpon, fait divers , internement psychiatique avec calmant en intraveineuse de 2 litres, la vie la vraie...aaaaaaaaallez il va se calmer le ch'ti pépère... :taistoi:
Alors que le Mat, c'est achté simple dans les angles il suffit de l'effilocher et de l'imprégner, rien n'empêche ensuite de mettre un renfort en Roving mais juste à plat...coooooool, moins solide (def patapé, je suis d'accord :P ) mais économie d'ambulance, de psys, et de projet de cellule à jeter pasque cétouraté. Et franchement, def130, tu seras d'accord avec moi, vu la solidité du stratifié bien fait, c'est pas besoin d'en mettre des couches et des couches, quand on sait à quoi çà résiste... ;-)

Enfin, dernière remarque à tous ceux qui ne veulent me traiter que de vieux, je te le me prend à l'ébulleur en 3 rounds sur un cul de bus chaudronné de 2m50 par 4 avec une tolérance de 5/10ème sur des galbes en rayon de 12m...Moi tu me connais, chuis pas comme çà...c'est pas pour polémiquer, def130, mais je me tiens au courant depuis 3 ans que j'ai raccroché, je sais qu'on vient d'arrêter la résine de pin à l'Aérospatiale pour l'enrobage des réservoirs et chez Airbus aussi pour les contre parois..., mais vous dans le Nautique vous mettez toujours des siphons au fond des coques pour faire couler le surplus de vos Vénus...? :mdr3:

Et d'abord je ne suis pas que vieux, je suis en plus grand, beau, fort, intelligent et surtout fier d'être modeste, et toc et paf... :P :dehors:

Bisous, il est tard, et demain il faut que je tombe la boîte de mon synco, beuuuuuh.
0 x
ImageMoins on pédale plus fort et plus on avance moins vite !

Avatar du membre
forclod
Messages : 247
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 21:35

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar forclod » ven. 20 mars 2015 02:49

Bon en parlant de Vénus..., formidable transition, on en vient au matériel, donc on parle gros sous...là c'est sérieux :frime:

Déjà on va parler de protection. Comme ceux qui me lisent n'ont forcément jamais fait de polyester, sinon je vois pas bien l'intérêt de lire mes fadaises...il faut savoir que la stratification c'est un sport salissant, et toxique (styrène, acétone...) quoiqu'on fasse...d'autant plus si on en a jamais fait...
Première chose à faire, protéger son environnement, surtout le sol, mais j'aurais tendance à monter sur les murs jusqu'à un bon mètre. Le mieux c'est le carton collé en coupons avec du scotch d'emballage. Achetez vous un dérouleur à scotch d'emballage, çà ne coûte pas grand chose, et çà fait gagner un temps fou. Pour les cartons, deux solutions: vous avez gagné au loto et vous vous achetez 2 rouleaux de carton ondulé, vous préférez économiser pour vos vacances, vous allez chez Darter ou Boulangy et vous récupérez les cartons d'électroménager, avec l'économie vous pourrez toujours acheter autre chose d'utile, une bon Bourgogne Aligoté pour me faire un Kir, quand je passerai chez vous pour vous démouler après vous être roulé dans la résine qui a catalysé entre temps... On couvre tout son sol, parce que de la résine qui durcit au sol, c'est de la plus value qui part en fumée pour sa maison, je vous le garantis...Vous voulez faire çà devant chez vous, pareil, carton au sol, sinon vos pavés autoblocant vont ressembler à des quenelles gratinées sauce Nantua...en moins digestes

Une fois tout protégé il faut S'ORGANISER, c'est le secret de la fabrication.

--un coin pour 1 extincteur, bac à eau, 1 bac à sable
Poudre sèche ou Co2
Au centre du local. A côté de l'extincteur vous mettrez un bidon ouvert d'eau et un bidon de sable. Tant que çà chauffe, l'extincteur ne sert à rien, l'eau par contre permet de faire tomber la température si vous avez forcé sur les mélanges. Attention, c'est comme pour les frites, si votre mélange était trop chaud l'eau pourrait bouillir au contact de la résine, donc là aussi prudence. L'eau c'est seulement pour tremper le matériel enduit de résine qui chaufferait trop, c'est tout.
Le sable lui, vous servira à éteindre les poudres de charge, alu ou autres, qui pourraient s'échauffer.
Encore une fois, les risques les plus courants que vous rencontrerez, c'est:

-le mélange ne respectant pas les bonnes proportions, çà peut mettre un certain temps mais çà démarre tout le temps, si l'excès de mélange est trop important là, vous avez un feu d'artifice très rapidement. La meilleure façon de s'en sortir, c'est d'afficher sur le mur au dessus de chaque bidon (résine, catalyseur, vous prendrez de la résine pré-accélérée, çà vous fera un mélange en moins à faire) les proportions à respecter avec un gros feutre. Ca semble un peu benêt, mais à un moment ou un autre vous serez fatigué, vous voudrez finir la dernière couche parce qu'il est tard et que çà vous fera gagner du temps le lendemain, et c'est là précisément qu'on fait l'erreur, et fatigué comme vous le serez, je ne vous cause pas des supers pouvoirs de pompier que vous aurez à ce moment là... :aille:

-l'accumulation de résine en cours de durcissement qui s'échauffe de manière exponentielle,

-le contact avec des matières modifiant les équilibres chimiques ( exemple: catalyseur en récipient métallique )

-un départ au point éclair: le point éclair c'est le point thermique le plus bas auquel il y a risque de déflagration dans l'air, autour de 30°pour la résine, 80°pour l'accélérateur, mais par contre -10°,moins dix, pour l'acétone, on voit bien le risque inhérent à une mauvaise organisation...l'accélérateur qui en lui même ne fait risquer pas grand chose, devient lui aussi une bombe à retardement s'il est placé à côté d'un bidon d'acétone qui démarrerait...
Et là c'est coupe en brosse bien dégagée derrière les oreilles pour ce qu'il resterait de votre maison...vous c'est pas grave on ne vous retrouverait pas, de toutes façons...:pretre:

Derrière tout çà, n'oubliez pas qu'il y a des produits chimiques volatils, dont les poumons, le foie, l'estomac se gavent même avant de partir en feu. Je ne dis pas que vous allez mourir 10 ans plus tôt parce que vous allez faire votre stratifié, mais on a la facheuse habitude en France du "pas grave" du fait d'un incroyable manque d'information sur la toxicité des produits chimiques et des poussières, ainsi que de leurs conséquences. D'ailleurs, demandez à ceux qui en ont déjà fait si çà ne les a jamais gratté, fait rougir, ou perdre leur souffle en toussant...

Donc, si vous pouvez faire votre cellule à l'extérieur à l'abri d'un vélum, ce sera parfait du fait de la ventilation parfaite.
Sinon, il reste le masque avec filtre 1 micron, çà ne règle pas tout mais çà aide, très léger (5g) on le tolère facilement (sauf les fumeurs... :malin1: ). Un masque industriel à cartouche coûte très cher et son inconfort vous ferait regretter de l'avoir acheté et très rapidement laissé sur une étagère.
Dernière chose, en achetant votre résine, vous prendrez aussi quelques combinaisons en intissé jetable...et vous collerez ma statue équestre sur le bout du capot de votre pick-up : çà ne coûte pas grand chose, çà protège entièrement de haut en bas, et çà ne boit pas la résine (la combinaison, pas ma statue équestre...) beaucoup plus pratique qu'un jean ou un bleu imbibé de résine qui finit par vous coller à la peau pour de vrai...enfin les chaussures, pas de tennis en plastoc, ou toile nylon, parce que là vous allez vite ressembler à Casimir le marchand de choucroute, n'oubliez pas que faire du stratifié pour un débutant, c'est entre caca-boudin et pipi partout, vous en faîtes tomber partout et la fibre vient s'y coller...prenez des grolles de travail montantes en cuir, montantes pour que votre combinaison descende dessus et non sur vos chaussettes...

--un coin pour la découpe de fibre
Le mieux c'est de faire une table de découpe de 1m40 par 2m de long. Vous n'avez pas assez de place, vous la faîtes sur charnière, ce qui permettra de la relever.
Faîtes la en mélaminé blanc, çà coûte rien et çà dure plus longtemps que l'agglo brut. En 19mm d'épaisseur pour une table pliante avec des tréteaux, en 16mm si vous êtes en poste fixe. Avec une étagère en dessous pour mettre vos chutes. Si vous devez plier la table, alors il vous faudra des boîtes en carton pour trier vos chutes.
Vous avez gagner au loto, faîtes votre table en alu, la longévité est incomparable, tout comme le prix... :snif:
Vous aurez une belle règle en alu...vous savez les règles de maçon, çà ne coûte rien et votre beau frère en a une qui ne lui sert plus, de toute façon vous ne l'abimerez pas.

Un cutter à lames multiples interchangeables, pour couper votre mat, pour le Roving si il est épais, choisissez plutôt une paire de ciseau, mais une vraie pas pour la broderie. Une paire de ciseaux de sellier est parfaite, çà coupe vraiment et longtemps, et çà s'affute très facilement. En plus les grandes poignées permettent de travailler avec des gants. N'oubliez pas que la fibre, c'est du verre très fin qui a un pouvoir d'emmerdavement maximum, et quand çà gratte, çà ne passe pas avec une simple douche.
Votre ou vos rouleaux de fibre, feutre, tissus d'arrachage, Mat ou Roving seront sur des dévidoirs, des tubes ronds de 25mm suffisent. Vous prenez 4 lames de plancher en 20mm d'épaisseur vous faîtes un cadre avec ces lames, vous faîtes des trous de 30mm pour y faire passer ces tubes, vous les verrouillez en faisant à chaque bout de ces tubes un trou diamètre 7mm et vous y passez un boulon.

--un coin pour stocker le petit matériel
Ebulleurs (2), pinceaux (10), pattes de lapin (10), cutters (2), gants (4 paires), rouleaux de papier (4), pots de chambres (8), bidons vides plastiques (6) et métalliques (2)...c'est le minimum pour démarrer. Pourquoi autant ? Parce que vous allez en gacher !

L'ébulleur doit être de qualité, moi j'aime bien ceux fait avec des rondelles méca, mais bon, il en existe avec rondelles polypropylène, avec rondelles plates, à vous de voir. Si vous travaillez du moulage stratifié, votre ébulleur doit avoir AU MAXIMUM le rayon de vos arêtes de moule: si vos arêtes font 12mm, pour faire au mieux, il vous faudra un ébulleur de diamètre 10mm,
Les parties plates peuvent être ébullées avec un ébulleur de diamètre plus important MAIS PAS TROP, car vous n'auriez plus une bonne qualité, hors c'est cette partie du travail qui est la plus importante pour réaliser un bon stratifié, on y reviendra.
Pour les angles intérieurs des moules, il vous faudra une roulette d'angle qui vous permettra d'ébuller le "coin". Ainsi que les rainures plus fines (que je vous déconseille pour des raisons de qualité, on y reviendra quand on parlera de moules)

Les pinceaux pour appliquer la résine, prenez du bas de gamme qui perd ses poils...de toute façon ils seront vite HS, c'est la matière jetable du débutant....vous verrez, c'est fou comme on peut oublier de les nettoyer, et les laisser durcir... :malin1: De même avec l'acétone pour les nettoyer, évitez les manches vernis ou peints, ainsi que ceux en "plastique", prenez les en bois brut (les manches, pas les poils...). Moi,j'aime bien travailler avec des pinceaux en 50mm de large, mais il n'y a pas religion la dessus, juste évitez les queues de morue en 200mm de large, au lieu de gagner du temps, çà vous en fera perdre beaucoup.

Les pattes de lapin de même que les pinceaux, il vous en faudra pas mal et pour la même raison. prenez des pattes de lapin pour laque (à poils longs, pas de mousse). Là aussi ne les prenez pas trop large, entre 100 et 150mm, axe métal, manche bois ou polypro.

Les gants indispensables pour le stratifié, sinon vous ferez bien rire les enfants avec les marionnettes greffées à la place de vos mains...Et puis les irritations dûes à la fibre, c'est d'un tel plaisir... :snif: prenez en qui résistent aux solvants (latex)

Les rouleaux de papiers en soi ils n'ont pas de réelle utilisation, mais on en a toujours besoin...et franchement que celui qui n'a jamais renversé un pot rempli de n'importe quoi me jette le premier ébulleur...

Les pots de chambre Là c'est sérieux, c'est l'outil indispensable. Ils vous permettront de faire vos mélanges de résine et catalyseur facilement, et de plus, si vous avez un "oubli" er que vous laissez prendre un fond de résine, leur souplesse vous permettra de démouler votre "oubli"
Là aussi, un bon conseil aux débutants, ne tentez pas de faire trop de résine à la fois, vous en gacheriez plus que vous en utiliseriez...plus votre pot sera rempli, et plus la résine va s'échauffer rapidement, donc prudence, commencez par un demi litre, puis vous passerez à plus une fois que vous aurez la main.

--un autre pour les petits ingrédients Papier de verre, limes lames de cutter, vos rouleaux de papier, maillet, marteau, tournevis...mais pas dans une boîte, plutôt accroché sur un panneau. Encore une fois vous vous rendrez vite compte que c'est un sport salissant, le stratifié, et si vous avez besoin d'un outil qui se trouve mélangé à d'autre dans un tiroir, vous polluez tous les outils avec vos gants plein de résine, et la corvée de nettoyage en fin de journée est très vite lassante... :naah:
A cet endroit vous aurez aussi un flacon doseur et une seringue. L'un comme l'autre vous permettront de doser précisément votre cata par rapport à votre résine. Le flacon doseur pour le pot de chambre, et la seringue pour les petites retouches représentant une faible quantité de résine.
Et, quitte à y avoir les doseurs, mettez y aussi le catalyseur. Comme çà tout est au propre.
Vous aurez aussi une calculette et une balance de ménage AU GRAMME ( pas un pèse personne...). La balance vous permettra de savoir combien vous avez de résine dans votre pot, après avoir retranché la tare, n'oubliez pas... 8/ La calculette vous permettra de savoir combien il vous faudra rajouter de catalyseur.

--un autre pour stocker les bidons de résineDouble couche de carton au sol, même si votre bidon est équipé d'un robinet, les fuites s'accumulent et finissent par traverser le carton. La double couche permet de changer lorsque celle du dessus est saturée. Mettez vos bidons sur un bâti à hauteur de travail avec une planchette inférieure pour poser le pot à remplir : il n'y a rien de plus crevant que de tenir un pot rempli de 2kgs de résine d'une main, puis de l'autre fermé le robinet...

--un autre pour l'acétone.C'est le liquide lave vaisselle du stratifieur. Vous vous rendrez compte qu'on en utilise beaucoup pour le nettoyage. Mais ATTENTION, c'est un produit très volatil ( point éclair à -10°), donc vérifiez plutôt deux fois qu'une que votre bidon , votre robinet aussi soient bien fermés. Pas de prises électriques à moins de 2 mètres du bidon, çà évitera le pire, même si çà ne règle pas tout.
Même si c'est le liquide de nettoyage par excellence, il ne faut pas oublier que la résine s'échauffe en catalysant, donc NE JAMAIS tremper une patte de lapin ou un pinceau qui viennent de servir dans l'acétone, mais les faire passer par un bidon d'eau auparavant, juste le temps de faire passer le point chaud. Ensuite, vous pourrez les trempez dans un bidon d'acétone pas trop grand pour éviter le danger au maximum et aussi parce qu'étant très volatil, plus il y en a plus vous en perdrez (et plus vous en perdez, et moins il sera bon l'Aligoté que vous me ferez boire, bande de radins.. :P ). Le mieux c'est le bidon de 5l coupé aux deux tiers, vous y mettrez 2l d'acétone.

A ce moment il faut que l'on parle de la technique de rotation des 3 pots de nettoyage. Vous avez 3 pots remplis de 2l d'acétone chacun, le premier se salira le plus vite, c'est là que vous trempez votre matériel une fois finie l'enduction et après refroidissement; il sera donc assez vite pollué par de la résine et surtout de la fibre de verre. Le deuxième vous permettra de nettoyer la résine restante, le troisième vous permettra de laisser tremper vos outils pour nettoyage définitif.
Dès que le premier pot est complètement pollué (l'acétone étant saturée de résine) vous remplacez ce pot par le deuxième, et le deuxième par le troisième, le troisième sera remplacé par le premier une fois nettoyé (si ce n'est plus possible car trop pollué, vous le remplacez par un autre pot découpé). Avantage de cette méthode: suivant le niveau de nettoyage, vous avez toujours un bain adapté, et le troisième vous permet de rester toujours propre.

Enfin, c'était mon habitude perso, je vous conseille de voler une poussette ou un vélo... 8/
En récupérant 2 grandes roues, vous vous faîtes une table mobile de 50x50cm qui vous suivra partout pour travailler, avec une étagère intermédiaire.
Pourquoi des grandes roues ? Attendez d'avoir goûté aux joies de la résine et vous aurez vite compris...les petites roulettes s'encrassent tellement vite qu'elles se bloquent très rapidement et ne servent plus à rien.
Pour le vélo, pas de problème, par contre pour la poussette, n'oubliez pas de laisser le bébé... :siffle:

Bisous à tous, vu que c'est la troisième fois que je refais ce message, je ne relis pas, j'en ai tassé. :pendu:
0 x
ImageMoins on pédale plus fort et plus on avance moins vite !

Fernand
Messages : 563
Enregistré le : ven. 19 nov. 2010 22:13
Localisation : Avignon
x 7

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Fernand » ven. 20 mars 2015 07:49

Et un paragraphe de plus pour le futur livre de Forclod, intitulé: La résine pour les nuls'

Bravo et merci pour le temps passé à essayer de nous rendre moins bêtes (ou plus performants) ..
0 x
http://www.casimages.com/img.php?i=1703 ... 275831.jpg
J'ai l'intention de vivre éternellement,
pour le moment tout se passe comme prévu.

Avatar du membre
Jaclim
fan de
fan de
Messages : 8868
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010 13:09
Localisation : Tarn-et-Garonne
x 48

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Jaclim » ven. 20 mars 2015 08:37

Image Image Image Mille pétards ! L'avatar d'enfer qu'il s'est mis, notre Forclod !!!

Fernand a écrit :Et un paragraphe de plus pour le futur livre de Forclod, intitulé: La résine pour les nuls'

Ton paragraphe tient quasiment du chapitre, Fernand ! :mrgreen:
0 x
Jaclim Image

S'il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème.

Avatar du membre
Manard
Messages : 10745
Enregistré le : sam. 13 nov. 2010 22:10
Localisation : Midi Pyrénées
x 71

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Manard » ven. 20 mars 2015 09:01

Bonjour Forclod,


Un grand Merci pour tous ces conseils de "vieux" routard de la résine, euh... je ne te traite pas de croulant :lol:

Tu as parfaitement raison d'alerter sur toutes ces manipulations et l'organisation du chantier. Moi quand j'ai stratifié les panneaux c'était dans mon garage situé au sous sol pourvu de fenêtres, dont deux de 50x60cm, j'avais installé sur l'une d'elle ouverte un gros ventilateur que je démarrais pendant toute ces phases de stratification et durant deux heures après la fin du chantier. A cela deux avantages, ça évacue tous ces gaz et produits toxiques, et ça évite que les odeurs de résine ne gagnent les parties habitables. D'ailleurs en haut de l'escalier de liaison garage / étage d'habitation, il y a une trappe d'accès aux combles, là aussi je l'avais replacé par une trappe percée avec un ventilateur d'extraction. Cette installation s'est avérée efficace vis à vis de ces odeurs.

Quant aux seaux de nettoyage à l'acétone, j'ai utilisé un camion de peintre que je recouvrais d'un film alimentaire en polyéthylène, ça limitait l'évaporation et les odeurs.

Bonne journée à vous deux

Bernard
0 x
Image

pvb
Messages : 143
Enregistré le : dim. 3 mars 2013 10:29
Localisation : Puy-de-Dôme
x 5

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar pvb » ven. 20 mars 2015 23:39

Je trouvais déjà tout ça très "technique" ...mais en plus là, ça devient explosif. 8/ :bravo:

suis pas prêt de me lancer là-dedans moi! :lol:
0 x
L200 Doka 115 CV + LogeMobile 2.10 Image

Avatar du membre
forclod
Messages : 247
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 21:35

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar forclod » sam. 21 mars 2015 02:12

Jaclim a écrit :Image Image Image Mille pétards ! L'avatar d'enfer qu'il s'est mis, notre Forclod !!!



Eh voui, on a beau avoir des kilomètres dans les bretelles, on a encore de l'énergie à revendre, la preuve... :blub:
0 x
ImageMoins on pédale plus fort et plus on avance moins vite !

Avatar du membre
forclod
Messages : 247
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 21:35

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar forclod » sam. 21 mars 2015 02:22

pvb a écrit :Je trouvais déjà tout ça très "technique" ...mais en plus là, ça devient explosif. 8/ :bravo:

suis pas prêt de me lancer là-dedans moi! :lol:


De toute façon, tu n'as pas intérêt à te lancer là dedans, pasque si çà catalyse, tu vas finir en grosse inclusion... :malin1:

Tu parles d'un presse livre..., enfin moi je dis ,mais tu fais comme tu le sens, hein, je veux pas contrarier..., mais enfin, t'as vu ce que çà a fait aux couettes de Jaclim...on dirait qu'elle a des poignées de Mobylette greffées sur la tête à les avoir tremper dans la résine... :siffle:
0 x
ImageMoins on pédale plus fort et plus on avance moins vite !

Avatar du membre
Jaclim
fan de
fan de
Messages : 8868
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010 13:09
Localisation : Tarn-et-Garonne
x 48

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Jaclim » sam. 21 mars 2015 09:27

forclod a écrit : ... pots de chambres (8)

Ben dis donc, il y a de la réserve chez vous !!! Et tu n'en as même pas gardé un à te mettre sur la tête pour la photo de l'avatar ?! 8| Obligé de te rabattre sur un pot de fleur ! :mdr3: :mdr3: :mdr3:
J'espère que tu arrives à refourguer ton électricité à EDF ! Image
0 x
Jaclim Image

S'il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème.

Avatar du membre
forclod
Messages : 247
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 21:35

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar forclod » sam. 21 mars 2015 20:35

Jaclim a écrit :Ben dis donc, il y a de la réserve chez vous !!! Et tu n'en as même pas gardé un à te mettre sur la tête pour la photo de l'avatar ?! 8| Obligé de te rabattre sur un pot de fleur ! :mdr3: :mdr3: :mdr3:
J'espère que tu arrives à refourguer ton électricité à EDF ! Image


Fé ta maline la Jaclim, en plus elle é mirode, ehhhhh, cé lé cwettes qui chauffent ou koa ? :siffle:

Non, foutre diantre et palsembleu, ce n'est pas un pot de fleur, ni une péninsule, ni un promontoire, non, c'est un abat-jour...
Cà n'est pas toi qu'est décorative ET utile comme çà... :malin1:

T'es rien qu'une jalouse, va... :P
0 x
ImageMoins on pédale plus fort et plus on avance moins vite !

Avatar du membre
Jaclim
fan de
fan de
Messages : 8868
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010 13:09
Localisation : Tarn-et-Garonne
x 48

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Jaclim » sam. 21 mars 2015 20:46

Sûr que ton avatar, avec ta bobine électrifiée avec abat-jour pot de fleur style année 60, suscite chez moi une très forte pulsion de jalousie !!! Image Image Je n'ai pas le temps de m'étendre ce soir (façon de parler, of course !Image ), mais je me maaaaaaaaaarrrrrrre ! :mdr3: :mdr3: :mdr3: :mdr3:
0 x
Jaclim Image

S'il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème.

marco22
Messages : 146
Enregistré le : lun. 9 févr. 2015 22:59
x 7

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar marco22 » lun. 23 mars 2015 00:49

Merci à Forclod pour tous ces conseils ô combien éclairés. En ce qui me concerne mes quelques expériences de stratification se résument à des réparations de carrosserie et à la réparation d'une planche à voile délaminée pour cause de tissus pas assez enduits. J'avais tartiné joyeusement une couche de carbone enduit d'époxy par dessus (après avoir enduit les couches inférieures, quand même :mrgreen: ). Donc j'ai vraiment très peu d'expérience, mais je m'intéresse à la construction nautique depuis des années. En ce qui concerne les âmes, le nida est effectivement sujet aux délaminations. En fait tout choc se traduira par une délamination du fait de la surface de contact plus faible qu'avec une mousse et de la rigidité du nid d'abeille. Il fut un temps où la mousse d'Airex était appréciée car elle possède une certaine souplesse lui permettant justement d'éviter les délaminages.
D'un point de vue structurel c'est effectivement l'épaisseur qui donne la résistance à la flexion. Pour les grandes surfaces, ne peut-on pas augmenter la résistance en utilisant quelques bandes de carbone?
0 x

Avatar du membre
urpeko64
Messages : 320
Enregistré le : mer. 15 déc. 2010 12:05
Localisation : à 500m de l'océan, à 3000m de l'Espagne.
x 6

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar urpeko64 » lun. 23 mars 2015 08:22

Quel plaisir de lire cette discussion, Forclod toujours au top.
Juste un petit truc que j'ai copié sur un pro: avant de nettoyer les outils, pinceaux, rouleaux, etc ...en les trempant dans l'acétone, je les essuie-essore avec un papier ou mieux un chiffon à jeter, on gagne beaucoup de temps et d'acétone pour terminer la corvée.
0 x

Avatar du membre
forclod
Messages : 247
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 21:35

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar forclod » mar. 31 mars 2015 16:45

marco22 a écrit : En ce qui me concerne mes quelques expériences de stratification se résument à des réparations de carrosserie et à la réparation d'une planche à voile délaminée pour cause de tissus pas assez enduits. J'avais tartiné joyeusement une couche de carbone enduit d'époxy par dessus (après avoir enduit les couches inférieures, quand même...
En ce qui concerne les âmes, le nida est effectivement sujet aux délaminations. En fait tout choc se traduira par une délamination du fait de la surface de contact plus faible qu'avec une mousse et de la rigidité du nid d'abeille. Il fut un temps où la mousse d'Airex était appréciée car elle possède une certaine souplesse lui permettant justement d'éviter les délaminages. par le fait même qu'il répartit mieux les contraintes d'étirement sur la surface opposée au choc.
D'un point de vue structurel c'est effectivement l'épaisseur qui donne la résistance à la flexion. Pour les grandes surfaces, ne peut-on pas augmenter la résistance en utilisant quelques bandes de carbone?


Tout choc sérieux quand même...si je frappe avec mon petit poing sur un panneau sandwich, c'est mon petit poing qui va avoir mal...si le voile sur l'alvéolaire est bien enduit, il ne délamine quand même pas (trop) facilement. Mais c'est vrai que la surface de contact beaucoup plus grande d'un panneau de mousse offre forcément une meilleur résistance au délaminage.
Un autre matériau très solide en sandwich aussi, c'est le balsa ,en bois debout, c'est à dire les fibres orientées dans le sens de l'épaisseur du panneau. Ce sont des petits carrés de balsa collés les uns à côté des autres et habillés d'un voile de fibre sur une face ou les deux; sur une seule face on s'en sert pour faire des panneaux courbes. Avantages: même densité qu'une mousse standard, excellent résistance en délamination et en traction, inconvénient: adore l'humidité...donc méfiance à l'étanchéité et aux accidents qui crèveraient le panneau fini.

Le carbone lui aussi adore l'humidité, méfiance...et qui dit humidité dit délaminage !
Ne pas hésiter à le passer au four pour le sécher, mais pas trop chaud il n'aime pas non plus et il prend vite feu. Et puis en dernier lieu attention: l'électricité est sa grande copine et il la laisse passer beaucoup très facilement...d'où risque d'électrocution.

Pour l'Airex, c'est une marque qui fait aussi bien de la mousse PVC que Polyuréthane. Le plus souvent thermoformables à chaud ou à froid. Et aussi des âmes balsa sous la marque Baltec il me semble.

D'un point de vue technique un sandwich n'offre de résistance que par les forces réparties sur l'ensemble du panneau. Quelques bandes mises "au hasard" ou "au feeling" -c'est à dire au doigt mouillé- ne vont pas renforcer grand chose.
C'est là ou on atteint les limites du collage au contact par rapport au collage sous vide ou en infusion.
Par contre, bien sûr renforcer en 3D, par exemple un angle rentrant ou sortant s'avère efficace avec un Roving, un Satin ou un Sergé suivant les efforts à répartir et la résistance recherchée en traction. En compression, là, pas de secret il faut mettre une âme en bois ou en métal ou en matière plastique incluse dans le sandwich pour arriver à ses fins: boulon traversant, semelle, arrimage....

Bien sûr il ya des tas de matériaux âmes, résines ou fibres et de mises en œuvre possibles pour avoir un sandwich léger et très résistant, mais nous ne sommes pas dans un forum d'aéronautique pour multi-millionnaires ayant du personnel spécialisé à sa disposition dans des hangars climatisés, je me trompé-je ??? 8/

Non parce que là, sinon, il faut me le dire, hein, et je te vous la fais gratos, moi, votre cellule du 22ème siècle...juste si vous êtes dans une région à bon boire et bien manger...quand même, il y a des limites... :siffle:
0 x
ImageMoins on pédale plus fort et plus on avance moins vite !

Avatar du membre
claudius64
Messages : 604
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010 12:35
Localisation : Biarritz
x 10

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar claudius64 » dim. 10 janv. 2016 17:35

Bonjour à tous.
Une petite idée me trotte derrière la tête: me relancer peut être un jour dans l'autoconstruction d'une nouvelle cellule, pour donner une vraie descendance à mon Euskal-Go que les boliviens ont dû transformer en baraque à frites pas très loin du salar d'Uyuni. :pleur4:
Je viens donc de relire l'intégralité de ce post passionnant :super: :super: :super: ... mais je suis tout déçu au bout de cette seizième page: quoi, on s'arrête là? Ou bien existe t'il une suite quelque part, que je n'ai pas su trouver ?
Claude. :basque:
0 x
Ford Ranger super cab + cellule autoconstruite = Euskal-Go-bi, la cellule du Pays Basque.

http://www.euskal-go.com/"

Avatar du membre
Manard
Messages : 10745
Enregistré le : sam. 13 nov. 2010 22:10
Localisation : Midi Pyrénées
x 71

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Manard » dim. 10 janv. 2016 18:34

Bonjour Claude,


Il n'y a pas encore eu de suite, mais ne désespérons pas notre ami Forclod ne va nous abandonner sans poursuivre ;-)

Allez Forclod il y a des autoconstructeurs qui ont besoin de tes conseils et de ton retour d'expérience.

Bonne soirée à vous tous

Bernard
0 x
Image

Avatar du membre
archibal3
fan de
fan de
Messages : 2613
Enregistré le : sam. 13 nov. 2010 22:10
Localisation : Alsace
x 6
Contact :

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar archibal3 » dim. 10 janv. 2016 22:03

Il réapparaît généralement en hiver quand il fait bien froid
Cela ne devrais donc pas tarder :-)
0 x

Avatar du membre
franck4x4
Messages : 2999
Enregistré le : mar. 21 déc. 2010 19:19
Localisation : Nantes
x 50
Contact :

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar franck4x4 » mer. 13 janv. 2016 09:38

J'ose à peine donner ma combine quand ça gratte ... moi , c'est entre les doigts quand j'ai oublié les gants pour couper du mat ou juste le manipuler ... et c'est très pénible ... vraiment ...

Sauf qu'avec de l'adhésif , scotch de bureau ou autre , j'arrive à quasi stopper le souci ... je pense que les fibres piquées sont retirées ... en plusieurs passages .
Voilà pour humble mon retour d'expérience ...
0 x
Vus:
F,DK,S,FIN,N,E,P,MA,RIM,RMM,NL,B,L,D,CH,SLO,HR,BIH,MNE,AL,GR,I,RSM,V,H,RO,MD,TN,LAR,GB,IRL,PL,LV,LT,RUS,MGL,NAM,EST,Bientôt TR ...

Avatar du membre
forclod
Messages : 247
Enregistré le : sam. 9 juil. 2011 21:35

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar forclod » jeu. 21 janv. 2016 22:59

Tipiticlop, tipiticlop, tipiticlop...
0 x
ImageMoins on pédale plus fort et plus on avance moins vite !

Avatar du membre
dakure 25
Messages : 4035
Enregistré le : dim. 28 nov. 2010 19:27
Localisation : 25 doubs
x 78
Contact :

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar dakure 25 » ven. 22 janv. 2016 08:22

Coucou!!!
0 x
Ford Ranger simple cabine, K-Hutte toit relevable complet.

Veux-tu la vie facile?
Reste toujours dans le troupeau et oublie-toi en lui...
POUET POUET!!

Avatar du membre
Manard
Messages : 10745
Enregistré le : sam. 13 nov. 2010 22:10
Localisation : Midi Pyrénées
x 71

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Manard » ven. 22 janv. 2016 08:43

Bonjour Forclod,


Content de te revoir :super: avec tous les bons conseils de sage et retours d'expérience que tu apportes.

A très bientôt et bonne journée

Bernard
0 x
Image

Avatar du membre
Jaclim
fan de
fan de
Messages : 8868
Enregistré le : lun. 15 nov. 2010 13:09
Localisation : Tarn-et-Garonne
x 48

Re: Autoconstruction d'une cellule : Questions - Réponses

Messagepar Jaclim » ven. 22 janv. 2016 09:01

:happy1: Le seul qui nous apporte ses lumières avec un abat-jour sur la tête ! :mdr3: :mdr3: C'est quasiment divin !
Je n'aurais jamais pensé être si heureuse Image de voir réapparaître un lampadaire ! Image
0 x
Jaclim Image

S'il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème.


Retourner vers « Vos réalisations et aménagements »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités